OK : la SNCF vous fait galérer, mais elle a prévu de mieux communiquer
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
OK : la SNCF vous fait galérer, mais elle a prévu de mieux communiquer
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  25.06.2018
OK : la SNCF vous fait galérer, mais elle a prévu de mieux communiquer

Géolocalisation, alertes en temps réel, une messagerie assistée et l’intelligence artificielle... Tous vont concourir à rassurer et anticiper les besoins des voyageurs.

Un chantier colossal. Comme le rappelle l’Usine Digitale : « Chaque jour, pas moins de 3,2 millions de personnes empruntent les 6 200 trains en circulation sur le réseau de banlieue parisien de SNCF Mobilités. » Un réseau vétuste enfin en cours de modernisation. En d’autres termes : il risque d’y avoir encore beaucoup de perturbations et ce, pour au moins les dix prochaines années. Pour mieux informer les voyageurs lors de leurs trajets, Olivia Fischer, responsable médias et services digitaux du Transilien – le train de banlieue de la SNCF – a détaillé les projets du groupe.

Savoir en temps réel. Concrètement, que propose la SNCF ? Son plus gros « chantier » est d’informer en temps réel l’heure de passage d’un train dans une gare. Pour mettre en place ce système, il faut faire correspondre les données internes (les horaires prévues) à une application dynamique pour les voyageurs. Une autre innovation en développement est un chatbot : un logiciel programmé pour simuler une conversation en langage naturel, prévue pour début 2019. Le but : informer les voyageurs à tout moment et directement dans leur interface habituelle, sans avoir à télécharger de nouvelles applications.

Géolocalisation. Mais pour être alerté sans avoir à aller chercher l’information, le groupe penche sur un système de notifications, notamment lors de perturbations. L’idée serait d’indiquer vos itinéraires les plus courants afin de recevoir, via l’application ou par SMS, des informations personnalisée instantanées. Et pour mieux anticiper les besoins, la géolocalisation permettrait à la SNCF de pouvoir mieux vous connaître (eh oui) et offrir un service personnalisé. Mais Olivia Fischer l’assure : « on n’a pas du tout vocation à vendre les données. » Euh, c’est pas Mark Zuckerberg qui avait dit la même chose ?

projets SNCF Transilien

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire