Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    La SNCF ne fait plus le boulot ? Des Français inventent le train taxi

    Avec son projet de mini train autonome, Exid veut exploiter les petites lignes délaissées pour lutter contre l’isolement des campagnes. Tremble SNCF, le Taxirail roule 24/7…

    En 2016, Régis Coat se rend compte que certaines lignes sont déficitaires avec très peu de passagers à bord. Pire, si elles sont désertées, c’est la faute aux horaires inadaptés. Avec sa startup Exid, il imagine alors Taxirail, un train autonome électrique. La campagne pourrait s’ouvrir à la mobilité à la demande. Nous l’avons rencontré sur ce combat et ses projets. 

    Vous êtes parti de quel constat pour lancer Taxirail ?

    D’un côté, on a un réseau sous-exploité. De l’autre, les personnes privilégient la voiture car ils n’ont pas d’autres alternatives. Il y a aussi un constat économique : ces petites lignes rurales sont déficitaires. Alors, qu’est-ce qu’on peut faire ? On vient proposer un système qui est plus pratique pour les voyageurs avec un bilan carbone neutre et qui est rentable pour l’exploitant.

    Quelles ont été les étapes pour en arriver à ce train-taxi ?

    Si on regarde les 200 lignes en France qui sont visées par des suppressions, il y a en moyenne moins de 30 voyageurs par train. À partir de ce constat, pourquoi avoir des trains de 80 places et plus ? Nous, on part sur 15 places assises, 40 places maximum et 2 PMR (places réservées aux personnes à mobilité réduite). On sera sur un coût d’exploitation comparable à celui d’un autocar, soit bien moins cher que celui d’un train.

    Dès 2023, ces trains marcheront 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, à la demande.

    Concrètement, comment marchera le service ?

    Avec un système de carte de transport régional. On pourra appuyer sur une borne en gare ou alors le commander via son téléphone. L’application proposera alors des horaires en fonction. Aux heures creuses, on sera dans une logique de transport à la demande : les Taxirails à l’arrêt pourront être activés à tout moment. Ça permet de résoudre le problème des heures creuses et des gens qui prennent leur voiture au lieu de prendre le train.

    Il s’agit donc d’un service à la demande ?

    Aux heures de pointes, il y aura des fréquences. Ensuite, les trains marcheront 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Il n’y a pas de limites, car les Taxirails sont plus silencieux que les trains. Ils pourront être tout électrique ou hybrides et on pourra même passer de l’un à l’autre durant un trajet.

    Vous allez pouvoir tester votre système avant 2023 et l’ouverture à la concurrence du marché du TER ?

    On travaille pour avoir un démonstrateur pour 2021 et faire un test grandeur nature. On sait que l’expérimentation se fera sur une ligne qui est actuellement sortie du réseau national ferroviaire (RFN). Pour le moment, on est en phase de discussion avec les régions.

    Plus d’infos sur le site officiel.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.