Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    Colloc seniors

    Avec Silvernest, les seniors peuvent aussi vivre en coloc’

    Le vieillissement des baby boomers augmente le nombre de personnes exposées à la solitude et à la précarité. Plutôt que de construire des maisons de retraite, une startup américaine aide les seniors à trouver des colocataires.

    C’est en voyant sa mère souffrir de la solitude dans une grande maison vide après le décès de son mari que Wendy Burkhardt eut cette idée : créer une plateforme où les personnes de plus de 50 ans pourraient se trouver un ou plusieurs colocataires en fonction de leurs affinités.

    Je sors ce soir, qui a les clés ? La colocation, c’est bien connu, est aussi le meilleur moyen pour ne pas se ruiner en loyer. Ce qui est pratique pour les étudiants fauchés l’est tout autant pour nos aînés à la modeste retraite. Le frigo aux étages répartis, les soirées pizzas le dimanche soir à se remonter le moral, les petits mots laissés sur la porte d’entrée et la décoration un peu anarchique : les personnes âgées pourront elles aussi (re)découvrir des joies de la coloc’ et tous les intérêts de la solidarité partagée.

    La maison de retraite n’est pas une fatalité. Lancé il y a plus d’un an, Silvernest a déjà mis en relation 6000 personnes, dont 1200 ont fini par emménager ensemble. Pour l’instant, le site n’est ouvert qu’aux USA, mais il y a fort à parier qu’il fera son arrivée un jour en France où une personne âgée sur quatre est en situation d’isolement. Et au-delà des avantages, il n’y a, après tout, pas d’âge pour rejouer L’Auberge espagnole

    Silvernest partie de cartes

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.