Si vous roulez moins de 700 km avec votre vélo, vous êtes un gros pollueur
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Si vous roulez moins de 700 km avec votre vélo, vous êtes un gros pollueur
Hilaire Picault |  05/10/2021 09:53
Si vous roulez moins de 700 km avec votre vélo, vous êtes un gros pollueur

Un fabricant vient de dévoiler son empreinte environnementale et ces chiffres rappellent que, pour effacer cet impact, les efforts doivent venir de VOS jambes.

Savez-vous d’où vient votre vélo ? Si l’assemblage et la peinture des marques françaises a souvent lieu en France, les cadres ont bien voyagé avant cela : Hongrie et Tunisie dans le meilleur des cas, Taïwan et Chine. C’est encore plus vrai pour les VTT (longtemps fer de lance des grandes surfaces type Décathlon) et les vélos de route d’entrée de gamme mais aussi tous les cadres en fibre de carbone.

Alors qu’on soutient le vélo pour sa participation effective à la réduction des gaz à effet de serre (GES), il est bon de rappeler que leur production entraîne une empreinte carbone. C’est ce qu’a décidé de faire la marque Trek, bien connue des amateurs du tour de France.

https://twitter.com/CyclismeRevue/status/1413875276136828932?s=20

1000 fois moins polluant qu’une voiture, mais… Dans son bilan publié sur son site, le constructeur américain présente autant le volume que les sources de ses émissions annuelles. Résultat des courses, Trek reconnaît l’émission de 300 millions de kilos d’équivalent CO2 (éq.CO2). Largement en tête, la fabrication atteint 30 000 à 50 000 tonnes éq.CO2 selon le modèle, la distribution 22 000 éq.CO2 et l’électricité à peine 20 000 éq.CO2.

En moyenne, chaque vélo Trek produit en usine relâche l’équivalent de 174 Kg de CO2.

Comme le rappelle le site Korii, c’est 1000 fois moins qu’une voiture lambda. Mais optez pour certaines options et la balance s’alourdit. Moteur et batterie lithium en particulier ajoutent 65 kg. Un vélo plus léger pour gagner en vitesse ou des suspensions de mountain bike peuvent faire tripler l’empreinte carbone.

Paris-Toulouse en rédemption. Globalement, Trek estime que son empreinte est équivalente à celle de 65 000 automobilistes par an. Pour compenser ces dégâts, il va falloir rentabiliser votre achat. Ainsi, chaque trajet sur votre nouveau vélo plutôt que derrière le volant aidera à effacer votre dette carbone. Selon WAP Sustainability qui a mesuré les émissions de Trek, il vous faudra pédaler en moyenne 692 kilomètres pour cela. L’équivalent d’un Paris-Toulouse sur la selle.

De son côté, le fabricant s’active à réduire ses déchets (packaging, recours au recyclage), préférer l’énergie verte et réduire le recours au transport par avion. Mais ce bilan – qui a le courage d’être le premier du genre – montre combien il peut être préférable à court terme d’utiliser un véhicule déjà existant que d’en faire construire un neuf. Et si la fabrication de n’importe quelle voiture pèse plus lourd que le plus émissif des vélos, cette règle est tout aussi vraie à quatre roues.

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !