Si les trains sont en retard, c'est surtout à cause... des bagages oubliés
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
Si les trains sont en retard, c’est surtout à cause… des bagages oubliés
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  22/11/2021 14:25
Si les trains sont en retard, c'est surtout à cause... des bagages oubliés

Difficile de faire des reproches à la SNCF : 9 000 trains retardés cette année l'ont été à cause de la négligence des voyageurs.

35 retards par semaine. Oubliez les ruptures de caténaires et les problèmes de correspondance. La première cause de retard sur les TGV et les trains Intercités, ce sont désormais les bagages abandonnés. Depuis janvier 2021, quelque 9 000 trains ont subi des décalages découlant de l’imprudence des passagers. Un millier ont carrément dû être annulés.

« Le nombre de procédures pour “bagages délaissés” a été multiplié par 3 depuis 2018, a révélé le directeur de Voyages SNCF au magazine Ville, Rail & Transport. Nous comptons de 30 à 40 gros incidents par semaine, dont certains peuvent occasionner jusqu’à 15 000 minutes de retard ». Cumulés, cela équivaut à 10 jours d’activité irrémédiablement perdus pour la SNCF.

Si ce n’est quand même pas la seule raison, la découverte de bagages suspects est à l’origine de nombreux grands retards, dont le Toulouse-Paris arrivé 7h30 après l’horaire prévu ou la spectaculaire évacuation de la Gare du Nord fin octobre.

Le temps, c’est de l’argent. Une négligence qui a fait perdre à la SNCF 8 330 heures en 2021. Et l’on sait déjà que les vacances de Noël feront exploser ce chiffre. Or, ces oublis sont coûteux à plus d’un titre : chaque retard engendre des complications sur le trajet de tous les trains qui empruntent la même voie. Mais ils obligent la SNCF à indemniser les passagers arrivant avec 30 minutes de retard, comme cela a déjà été le cas pour 800 000 personnes cette année.

S’il est difficile d’estimer la raison de cette recrudescence d’oublis – la SNCF évoque le port du masque et la présentation du pass sanitaire qui compliquent forcément l’expérience des voyageurs, risquant plus facilement de se laisser distraire – il est certain que ce phénomène va compliquer la vie d’un service public déjà endetté et devant faire face à larrivée d’une concurrence vorace. Bref, si vous voulez sauver la SNCF, vous pouvez déjà garder un œil sur vos sacs et valises.

SNCF Transports en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !