Seul en mer, ce Français va tenter une traversée de 100 km en paddle
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
Seul en mer, ce Français va tenter une traversée de 100 km en paddle
Robin Ecoeur |  11/11/2021 19:42
Seul en mer, ce Français va tenter une traversée de 100 km en paddle

François Asse, qui a déjà réalisé une traversée de 40 kilomètres entre l’île de Jersey et Le Rozel en 2019, se prépare à son prochain périple : naviguer sur 100 kilomètres à la force des bras sur la mer de la Manche.

L’homme qui prend la mer, tatata. En Normandie, pour aller de Saint-Vaast-la-Hougue à Deauville en voiture, il faut rouler environ deux heures sur 160 kilomètres. Mais François Asse, 40 ans et connu pour être un grand sportif, a décidé de réaliser ce trajet autrement. Un périple de 100 kilomètres en pleine mer de la Manche, où il faudra avancer à la force des bras, debout sur un paddle, contre vents et marées. C’est le défi que ce Français, expert en bâtiment et originaire du Calvados, s’est lancé. Le départ de ce challenge, intitulé « Diagonale 100 », est prévu pour septembre 2022.

Et la partie n’est pas gagnée d’avance puisque qu’en 2019, François avait déjà tenté une traversée d’environ 40 kilomètres qu’il n’a pas terminée à cause de la fatigue et du froid (à 3,5 kilomètres de l’arrivée). Depuis le 14 septembre, François s’entraîne comme un sportif de haut niveau, avec des exercices de musculation, de gainage et beaucoup de course à pied.

Presqu’en solitaire. Mais cette fois-ci, « la navigation sera bien différente, explique François à La Presse de la Manche. Les courants sont moins turbulents, le vent aussi et il y aura moins de cailloux ». Le périple ne devrait pas être une partie de plaisir pour autant, mais le Français a plusieurs mois devant lui pour s’entraîner, et mettre toutes les chances de son coté pour arriver à bon port. « Il faut savoir qu’un paddle rigide comme j’ai ne peut pas aller au-delà de 3,7 kilomètres des côtes et j’ai un périple qui va bien plus loin que cette limite. Je dois donc demander plusieurs dérogations aux affaires maritimes, puisque je vais sans doute naviguer de nuit également, et c’est interdit pour les paddles. C’est une organisation minutieuse à prévoir en amont », détaille François à Ouest-France. Un bateau naviguera tout près de lui pour lui venir en aide s’il en ressent le besoin et le sportif sera équipé d’une balise GPS, d’un gilet flottant ainsi que d’un pistolet d’alerte. En espérant qu’il n’ait pas besoin de tirer sur la gâchette.

Pour soutenir financièrement François, une cagnotte en ligne a été lancée. Car le coût d’une telle traversée, avec le bateau, le carburant, les tenues et la préparation physique, est estimé à 13 000 euros.

Pour suivre François sur Facebook, c’est par ici.

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !