Selon une étude, vos chances d’attraper le coronavirus en avion sont d’1 sur 4300
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Selon une étude, vos chances d’attraper le coronavirus en avion sont d’1 sur 4300
Hilaire Picault |  18/08/2020 10:15
Selon une étude, vos chances d’attraper le coronavirus en avion sont d’1 sur 4300

Une étude du MIT estime que le risque est notable mais moindre. C'est toujours mieux que "la chauve-souris enragée" de Bigard.

Être enfermé plusieurs heures dans un espace clos, bondé, avec la climatisation en pleine pandémie, cela peut faire frissonner. Les compagnies le savent et s’évertuent à faire le maximum : désinfection de la cabine entre chaque vol, en particulier les poignées, tablettes et écrans ; obligation du port du masque durant tout le vol, hors repas ; prise de température avant décollage… Certaines recyclent même l’air ventilé à bord et impose un siège vide entre chaque passager.

Image

En vain : 67% des Américains se disent inquiets de voyager dans ces conditions et envisagent de reporter ou d’annuler leur vol. Mais personne ne connaît le risque réel de ces voyages en avion. Alors un éminent chercheur statisticien s’est mis au boulot.

120 minutes d’angoisse. Arnold Barnett, professeur au célèbre MIT, a recoupé les statistiques des vols intérieurs américains de 2019 et divers paramètres d’épidémiologie pour estimer la probabilité de contracter le COVID-19 durant un vol de deux heures. Selon ses calculs, nous avons tous 1 chance sur 4300 d’attraper le virus, si tous les sièges sont occupés.

Un pronostic qui tombe à 1 chance sur 7700 si la rangée du milieu reste vide.

« Nous estimons les risques de mortalité causés par les infections au COVID-19 contractées en avion, en tenant compte du fait que les passagers infectés peuvent à leur tour infecter d’autres personnes », précise-t-il dans une publication scientifique mise en ligne (pas encore revue par ses pairs mais confirmée par Erin Bromage, professeur de biologie à l’université du Massachusetts).

C’est beaucoup, ou c’est peu ? Le problème de ce type de chiffre est que chacun y verra ce qu’il veut. Alors si cela peut vous aider, Barnett précise encore que les chances qu’une personne donnée transporte le virus lorsqu’elle embarque sur un vol sont d’environ 1 sur 300. Et les probabilités que ce passager en particulier vous le transmette en passant devant votre rangée de siège pour aller aux toilettes est très TRÈS faible. Voilà qui rassure.

Aviation covid-19

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !