Selon un scientifique, 50 000 humains pourraient vivre sur une autre planète d'ici 15 ans
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Selon un scientifique, 50 000 humains pourraient vivre sur une autre planète d’ici 15 ans
Hilaire Picault |  29/01/2021 10:44
Selon un scientifique, 50 000 humains pourraient vivre sur une autre planète d'ici 15 ans

Prévenez Elon Musk : on ne part plus sur Mars. Selon un physicien finlandais, le top pour les humains est d’aller vivre sur Cérès, une planète naine "à proximité".

Space oddity. David Bowie n’est mort que depuis cinq ans mais son Life on Mars pourrait le suivre dans la tombe. C’est au physicien Pekka Janhunen qu’on doit cette réflexion, lui qui a défendu en novembre l’idée d’aller vivre sur Cérès. Il vient de réitérer sa théorie avec des précisions sur la colonie humaine elle-même. Première nouvelle, on ne vivrait pas tout à fait à la surface de cette planète naine mais en orbite, dans une base dédiée. Accrochez-vous.

Deux miroirs se renfermant comme un coquillage autour d’une station où vivront 50 000 humains… Assurément le projet le plus excitant depuis la construction de La Grande-Motte.

Quel étage ? Celle-ci se composerait en fait de milliers de cylindres reliés à une structure en forme de disque. Autour, deux miroirs ronds géants seraient chargés de capter la lumière du Soleil sur des surfaces photovoltaïques qui serviraient d’alimentation. Autant que possible, on utiliserait les minerais prélevés sur la planète pour construire tout cela.

Le concept est valable mais déjà bien perché. Il devient époustouflant quand le Finlandais relie la colonie à la planète naine par… des ascenseurs spatiaux de plus de 1000 kilomètres. Au bout du compte, Pekka Janhunen considère que l’affaire peut être réalisée en 12 ans maximum et que cette colonie aura toute la place pour accueillir 50 000 humains.

Restez en apesanteur. Depuis 2015, la sonde spatiale Dawn étudie Cérès. On la connaît donc de mieux en mieux. Plus petit qu’une planète mais plus gros qu’un astéroïde, Cérès mesure 952 kilomètres de diamètre et se trouve à mi-chemin entre Mars et Jupiter. Premier bon point pour accueillir la vie humaine, on subodore une vie aquatique souterraine. Seconde qualité du candidat, une faible gravité à sa surface, ce qui faciliterait notre adaptation.

Reste que la ceinture d’astéroïde de Cérès est à “quelques” centaines de millions de kilomètres de nous et qu’on n’a jamais conçu de tels ascenseurs alors… Comme le résumait Janhunen : « Le niveau global de difficulté de l’exécution de ce projet est probablement similaire à celui de la colonisation de Mars. » Après, c’est juste une question de goût.

colonie spatiale espace

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !