Selon un rapport, le réchauffement climatique est la faute des riches
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Selon un rapport, le réchauffement climatique est la faute des riches
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  01/04/2020 18:17
Selon un rapport, le réchauffement climatique est la faute des riches

C’est la conclusion accablante menée par des chercheurs anglais de l’université de Leeds, où l’on apprend notamment que 10% des personnes les plus aisées de la planète consomment 187 fois plus de carburant fossile que les 10% les plus pauvres.

Quand il est question de déplacement à l’échelle mondiale, la première chose qui vient en tête est le décalage horaire. Après la lecture de ce rapport publié dans Nature Energy, on serait tenté de rajouter le décalage écologique fonction du nombre de zéros sur votre compte en banque.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs de l’université de Leeds ont mesuré pour la première fois l’empreinte écologique des populations selon leur pouvoir d’achat. Le résultat est sans appel : globalement, les 10% des personnes les plus riches de la planète consomment 20% d’énergie de plus que les plus pauvres. Cela englobe la consommation de carburant mais aussi le chauffage et les combustibles utilisés pour la cuisine, et cela vient contredire ce préjugé selon lequel les populations précaires seraient écologiquement irresponsables.

Gagner plus pour polluer plus. Fait aggravant du rapport : plus on gagne d’argent, plus on brûle d’essence. C’est en synthèse ce qui ressort du rapport puisque les jetsetters (qui volent en jet, logique) utilisent 187 fois plus de carburant fossile. Pour en arriver à ce résultat, les chercheurs ont utilisé les données de l’Union européenne et celles de la Banque mondiale en comparant les chiffres de 86 pays industrialisés et en développement. L’autre conclusion logique est que la montée dans les sphères sociales s’accompagne généralement d’une grosse empreinte écologique (avion, yacht, etc) et d’un recours aux voitures hautement gourmandes en essence. Alors que 20% des Anglais font partie des 5% de consommateurs les plus gourmands en énergie au niveau mondial, c’est le cas pour seulement 2% de la population chinoise et 0,02% de la population indienne…

Pour Yannick Oswald, chercheur en charge de l’étude, “aucune des catégories d’énergie n’est exempte d’inégalités énergétiques ou ne profite aux populations de manière égale”. De quoi faire réfléchir sur l’impact à moyen terme de cette disparité puisque les auteurs précisent que “sans réduction de la consommation et sans interventions politiques importantes, d’ici 2050, l’empreinte énergétique pourrait doubler par rapport à ce qu’elle était en 2011”. Réfléchissez donc à deux fois avant de craquer pour ce yacht bling-bling…

étude pollution

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !