Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Séjour spatial dans les capsules habitables de la NASA

    Les balbutiements d’une vie dans l’espace se font déjà sentir

    En partenariat avec la NASA, un entrepreneur américain va lancer des nouveaux habitats vers la Station Spatiale Internationale.

    L’avenir de notre planète dépend assurément des enjeux environnementaux, mais l’avenir de la race humaine se trouve-t-il sur la planète ? Alors que l’on imagine déjà coloniser les lunes naines du Système Solaire, les objectifs de la NASA sont avant tout portés sur Mars et sur la Station Spatiale Internationale (ISS en Anglais, NDLR). Vivre dans l’espace tient toujours du calvaire et nécessite une vigilance permanente, Matt Damon nous l’a prouvé avec assez d’entrain. Mais l’entrepreneur américain Robert Bigelow travaillISS en Anglais, NDLR). Vivre dans l’espace tient toujours du calvaire et nécessite une vigilance permanente, Matt Damon nous l’a prouvé avec assez d’entrain. Mais l’entrepreneur américain Robert Bigelow travaille depuis plusieurs années à une nouvelle vie dans les étoiles. Son projet se concrétisera ce vendredi 8 avril 2016. Une mission menée en étroite collaboration avec la NASA.

    Mais bien avant que Bigelow n’imagine ces grandes forteresses dans le ciel similaire à l’Etoile Noire, la NASA s’attelait déjà à concevoir des prototypes inhabitables. A l’époque, des ingénieurs ont même développé une substance mythique appelée Mylar, qui a aidé à la construction des satellites Echo lancés en 1960 et 1964, rappelle Wired. De son côté, Bigelow a travaillé sur plusieurs thématiques de ce type avant de lancer son immense et fascinant projet, qui a débuté en 1999. Son leitmotiv : emmener la race humaine dans l’espace pour une résidence permanente.

    Sans pour autant emménager dans des grandes forteresses en orbite de la Terre, il sera bientôt possible aux astronautes de passer la nuit dans une toute nouvelle génération de mobile-home : le Bigelow Expandable Activity Module, alias BEAM. Et même s’il ressemble davantage à une sorte de ballon gonflable géant, on sent déjà les balbutiements d’une vie dans l’espace. Composé d’une vessie, d’un système d’isolation et de couches protectrices pour se prémunir des minuscules roches spatiales, le BEAM est ultra résistant. S’il venait à être percé, il subirait simplement une fuite mais en aucun cas une explosion. Un point rassurant pour les astronautes sachant que BEAM sera collé à l’ISS.

    Ce vendredi 8 avril 2016, une fusée SpaceX Falcon 9 portera donc le BEAM dans l’espace, jusqu’au coffre Dragon de la station spatiale. Un lancement digne des grands space opera. On se voit déjà discuter avec des amis autour d’un café avec vue sur la Terre.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.