Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    2 minutes de lecture

    Sebastian Thrun

    Un pape de la robotique qui lance les nano-diplômes à 200 dollars.

    Sebastian Thrun ne tient pas en place. Expert en intelligence artificielle, cet Allemand de 49 ans est aussi un ingénieur redoutable, créateur du fameux lab X de Google. Aujourd’hui à son compte, Thrun a créé Udacity, une startup qui délivre des diplômes express pour trouver du boulot dans le secteur des technologies.

    Game of Thrun. Pour comprendre sa vision, un retour en 2011 s’impose. Thrun a alors 44 ans. Il est l’une des stars qui a co-créé la voiture autonome de Google. Entre deux trous dans l’agenda, il enseigne à Palo Alto. Et c’est là qu’il est touché par la grâce. « Avec un collègue, nous avons mis en ligne notre cours sur l’intelligence artificielle explique-t-il. En quelques semaines, il y avait 160 000 inscrits, dont 26 000 sont allés au bout. En parallèle, nous avons enseigné le même cours à 200 étudiants de l’Université de Stanford et on s’est rendu compte que le meilleur d’entre eux arrivait en… 413ème position. J’y ai vu une inégalité énorme dans le système éducatif. »

    Un diplôme à 190 €. Thrun décide alors démocratiser l’éducation. Il quitte Google et lance Udacity, une plateforme dédiée aux MOOC, ces fameux modules de formation en ligne ouverts à tous. Pour les étudiants en difficulté financière, les cours sont gratuits. Cinq millions en bénéficient. Mais après trois ans, Thrun affronte l’évidence : peu vont au bout des cursus (un peu comme à la fac). Alors, il repense son offre et invente des nano-diplômes sur des compétences rares et prisées des employeurs, en ingénierie de voiture autonome ou en intelligence artificielle. Ils durent quelques mois et coûtent autour de 200 dollars mensuels.

    50% de réduction. Si les élèves obtiennent leur diplôme en moins d’un an, ils récupèrent la moitié de leur mise. À ce jour, sur 3 000 diplômés, près du tiers a trouvé un emploi, souvent dans le cadre de partenariat avec des entreprises comme Bosch, Intel ou Samsung. Et comme on ne se refait pas, Thrun a fini par faire le lien avec son autre grand amour : « Udacity, presque par accident, est devenue une des références sur la technologie de la voiture autonome. Nous avons notre propre prototype et nos étudiants développent même un logiciel qui sera open source. J’adore partager ! » Quand on aime…

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.