" layout="nodisplay"> Se tromper de carburant à la pompe : quels sont les risques ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Transports en commun / Se tromper de carburant à la pompe : quels sont les risques ?
Se tromper de carburant à la pompe : quels sont les risques ?
Robin Ecoeur |  13/12/2022 11:07
Se tromper de carburant à la pompe : quels sont les risques ?

De l’essence dans un moteur diesel ou vice-versa : voici comment réagir en cas d’erreur quand on fait le plein.

Est-ce que ma voiture va exploser ? Pourra-t-elle rouler ? Est-ce que je vais devoir changer le moteur ? Ces questions, on se les pose rarement. À part quand on se trompe de carburant à la pompe, une erreur d’inattention relativement fréquente — par exemple avec une voiture de location, un nouveau véhicule, etc. Alors pour répondre à vos questionnements, et même si les voitures sont maintenant équipées de manchons de réservoir qui empêchent de mettre le mauvais carburant dans son moteur, voici la marche à suivre en cas d’égarement à la station-service.

De l’essence dans un moteur diesel ? C’est l’erreur la plus grave car l’essence, qui a un pouvoir détergent, peut endommager le système d’injection. Si vous avez fait un plein entier avec le mauvais carburant, ne bougez plus. N’allumez surtout pas votre véhicule et appelez un dépanneur pour qu’il vidange le réservoir. Par contre, si vous vous rendez compte de votre erreur pendant le plein, sachez que les moteurs tolèrent une certaine quantité de « mauvais carburant ». Pour les diesels les plus anciens, ce taux est de 10% en hiver et 15% en été. Pour les modèles récents — les modèles de moins de 20 ans comme les TDI, CDI, HDI, DCi, CDRI, etc —, ce taux descend à 3% seulement. Si vous avez un doute sur la quantité mise dans votre moteur, ne prenez pas de risques et faites appel à un spécialiste.

Dans le doute, on vidange. Dans le cas contraire, à savoir du diesel dans un moteur essence, sachez que l’erreur est (un peu) moins grave. Déjà, la tolérance est plus grande, de l’ordre de 10%. Même si votre véhicule peut avoir quelques difficultés à rouler correctement, il pourra diluer le diesel et fonctionner normalement. Là encore, si vous dépassez le taux de 10%, il est nécessaire de vidanger le moteur.

Cette intervention, qui peut prendre jusqu’à deux heures, est facturée entre 100 et 200 euros en moyenne. Elle est cependant essentielle, notamment car le mélange essence-diesel est inflammable et qu’il peut causer des dommages sur votre véhicule. Par contre, si vous avez une électrique, vous pouvez être serein : il n’y a pas de risque de mettre la « mauvaise électricité » dans votre batterie.

Transports en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !