Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Des Anglais l’affirment : on pourra bientôt faire léviter des êtres humains

    Le procédé utilisé par des ingénieurs britanniques consiste à exploiter des ondes soniques pour porter des objets de plus en plus grands. Un jour, nous pourrions utiliser ces ondes pour nous déplacer sans véhicule, comme Superman mais sans cape.

    Bienvenue dans la science fiction. On connaissait déjà la technologie des « rayons tracteurs ». Le principe est d’employer des ondes soniques sous la forme de faisceaux pour pousser ou porter des objets de très petite taille. La science fiction s’en était même emparée pour emprisonner des vaisseaux dans Star Wars ou en remorquer dans Star Trek, c’est dire. Mais à la grande déception des geeks, jusqu’ici on était limité par la taille des objets à déplacer.

    Si celle-ci dépassait la longueur d’onde employée (d’environ 2 millimètres) pour les viser, les corps étaient partiellement portés, déséquilibrés et, entraînés par la rotation, ils quittaient le rayon porteur de l’onde. C’est là le point central des recherches des ingénieurs de l’université de Bristol.

    Voler au-dessus d’un tourbillon. La solution trouvée par les équipes du professeur Mihai Caleap est de générer des mini-tourbillons en combinant plusieurs faisceaux ultrasoniques dont la fréquence varie. C’est sur ces vortex d’ondes que les objets pourront léviter, sans recours au magnétisme. Actuellement, leur machine est parvenue à faire léviter une bille de polystyrène de 16 mm de diamètre et à la maintenir en l’air, peu importe la position de la machine.

    I believe I can fly. Le compte-rendu de Caleap est enthousiaste mais encore limité : « en utilisant un appareil plus puissant, nos simulations suggèrent que nous pourrions arriver à faire léviter des objets allant jusqu’à 20 millimètres. » Pourtant, la longueur d’onde variant, on peut à terme envisager des corps bien plus gros – dont les nôtres – mais aussi des masses comme des liquides. Et aucun risque d’agression sonore puisque le spectre utilisé reste autour de la fréquence de 40kHz, que nous ne percevons pas. Les chauve-souris par contre risquent de moyennement apprécier… Conclusion : le temps de développer cette découverte et l’on pourra bien voler comme Superman, mais Batman aura du souci à se faire.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.