Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Le saviez-vous ? Le premier ordinateur de l’histoire a été créé par… des femmes

    L’informatique est un univers réputé pour être misogyne. Pourtant, dans cette discipline, les femmes ont souvent été des pionnières et ont dû composer avec le sexisme. Qu’on cesse de les oublier.

    Une sur cinq, au mieux. C’est un chiffre qui en dit bien long : aujourd’hui, au sein des fleurons mondiaux Facebook ou Google, moins d’un ingénieur sur cinq est une femme. On est tellement habitué à imaginer cet univers comme intrinsèquement masculin qu’on en oublierait presque le rôle décisif que les femmes ont joué dans le développement de cette science, comme Grace Hopper, Frances Allen et Adele Goldberg qui ne sont pas forcément des noms familiers. Pour faire simple, sans leur contribution, vous ne seriez pas en train de lire cet article sur internet.

    #BalanceTonPortUSB. Prenons Ada Lovelace par exemple. En 1843, cette Anglaise invente rien de moins que le premier algorithme permettant de fabriquer la première machine à calcul. Autrement dit, cette femme a inventé le code. Il a pourtant fallu attendre les années 1970 pour que les hommages lui soient rendus par le département américain de la Défense, alors qu’Alan Turing, compatriote passé à la postériorité, lui a beaucoup emprunté pendant des décennies sans jamais la citer.

    Elles ont inventé l’ordinateur. Tandis que l’on a tendance à penser Bill Gates ou Steve Jobs comme des éternels pionniers, les exemples de femmes qui les ont précédés et ont été oubliées sont légion. Qui se souvient qu’au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, six femmes – Kathleen McNulty, Jean Bartik, Marlyn Wescoff Meltzer, Frances Bilas, Betty Snyder et Ruth Teitelbaum – ont créé tout le code d’une machine baptisée ENIAC qui ne fut rien de moins que le premier ordinateur entièrement électronique. Cette espèce d’énorme machine était capable d’effectuer les calculs les plus complexes de l’époque.

    Or, il est étonnant de se rendre compte rétrospectivement que, si ces mathématiciennes géniales ont eu cette possibilité, c’est parce que les hommes n’avaient d’intérêt que pour le hardware, la machine elle-même, et pas du tout pour les programmes les faisant fonctionner.

    Preuve du sexisme ambiant, au moment où la machine fut révélée, les six femmes ne furent même pas invitées au dîner d’inauguration. Qu’à cela ne tienne, elles s’y incrustèrent et se débrouillèrent pour apparaître sur la majorité des photos, même si les journalistes ne se donnèrent pas la peine de mentionner leurs noms dans les légendes.

    Elles ont inventé les langages de programmation. Ces six-là se sont ensuite placées sous l’égide d’une autre grande dame de la programmation, Grace Hopper, une mathématicienne connue pour avoir servi la Navy pendant la guerre et surtout avoir inventé COBOL, le langage de programmation phare qui a duré jusqu’au début des années 1980. Ensemble, ces femmes ont aussi réalisé UNIVAC, le premier ordinateur commercial de l’histoire, en 1951 — soit quatre ans avant la naissance de Steve Jobs.

    Alors, à chaque fois que vous écrivez sur un ordinateur, que vous jouez un mp3 ou que vous faites une addition sur votre calculatrice, vous réalisez une action qui n’aurait jamais été possible sans ces femmes. Pensez à elles de temps en temps.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.