Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Sauter le dessert pour se gaver de fromage serait bon pour la santé

    Bon, peut-être pas pour « se gaver », ce qui vous ferait grimper d’une taille en pantalon d’un seul coup, mais plusieurs équipes de chercheurs tombent d’accord : manger chaque jour du fromage est très bon pour le cœur.

    Cheese ! On savait que le fromage était très bon. Au goût s’entend. Enfin, on n’avait pas besoin que des chercheurs américains ou anglais fassent des recherchent là-dessus. Par contre, il semblerait qu’il était nécessaire qu’une team chinoise se penche enfin sur les études déjà menées dans le monde pour tirer cette conclusion : les consommateurs quotidiens de fromages font moins d’infarctus et déclenchent moins de maladies coronariennes.

    Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs de l’université de Soochow en Chine ont recoupé les statistiques de consommation, les habitudes de vie et les suivis médicaux d’une quinzaine d’études rassemblant près de 200 000 personnes de toutes provenances. À long terme, ceux qui ne repoussent pas le plateau de fromage voire y piochent tous les jours ont 14% de maladies cardiaques en moins et gagnent 10% de chances d’éviter les AVC.

    L’idéal, selon les scientifiques chinois, serait de manger une portion de 40 grammes (taille d’une boite d’allumettes) tous les jours.

    Les fans de raclettes doivent déjà danser la gigue. Si vraiment la vue d’un Comté n’est pas votre fort, sachez que cela marche aussi en moindre mesure avec les yaourts. Mais bon, vous passeriez à côté des 46 appellations d’origine contrôlée françaises. Éviter un AVC pour rater ça, ce serait dommage.

    Des sensations dures. La raison de ces bienfaits tient au calcium présent dans cette noble pourriture qui fait la fierté de nos régions et qui serait capable de réduire le mauvais cholestérol tout en augmentant le bon. Les fromages contiennent aussi des acides qui limitent les risques d’occlusion des artères. En lisant cette étude dans l’European Journal of Nutrition, le professeur Givens, de l’université de Reading, a confirmé à The Independant qu’il avait les mêmes résultats et avance que les produits laitiers participeraient à réduire aussi le diabète de type II. Après ça, libre à vous de préférer la bûche glacée au réveillon mais vous êtes prévenus.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.