Ruiné par la Covid-19, Total veut changer de nom
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
Ruiné par la Covid-19, Total veut changer de nom
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  25/02/2021 10:14
Ruiné par la Covid-19, Total veut changer de nom

2020 aura été une année noire pour le pétrolier, et pas dans le bon sens du terme. Alors Total semble décidé à effacer l'ardoise en se renommant TotalEnergies.

Relooking total. Pour le groupe Total, cela ressemble à une grande première : cela fait presque 20 ans que le groupe n’avait pas changé de nom. La dernière fois, c’était le 6 mai 2003 suite à l’absorption totale d’Elf Aquitaine ; une opération qui avait permis à l’entreprise française de quasi doubler ses effectifs et son chiffre d’affaires. Mais les temps ont changé, visiblement. Poussé par les actionnaires et le grand public, acculé par une année 2020 morose pour les transports en raison du coronavirus, Total semble enfin prêt à définitivement tourner le dos aux énergies fossiles. C’est du moins la déclaration solennelle de son PDG Patrick Pouyanné, dans un message publié le 9 février dernier.

Au revoir Total, bonjour TotalEnergies. “En septembre [2020], c’était une idée dans une slide,” expliquait récemment Patrick Pouyanné lors de la présentation des résultat annuels de Total. “Nous voulons ancrer l’accélération de la transformation du groupe dans notre identité”. Cette envie de mutation profonde passera donc par la naissance de TotalEnergies, une nouvelle dénomination traduisant l’envie du groupe d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050, et aussi d’assumer son ambition de devenir le poids lourd des énergies vertes – après des décennies à exploiter des forages de pétrole.

Total : renforce son engagement de réduction des émissions de méthane

Le calcul est de ce point de vue rapide à comprendre : rien qu’en 2020, le groupe a perdu 7,2 milliards de dollars, contre 11,3 milliards de gains en 2019. La chute du prix du baril de pétrole couplé à la crise Covid-19 expliquent majoritairement cette dégringolade, et force la multinationale à accélérer son virage à 180°. Rien que cette année, le groupe prévoit de consacrer 20% de ses bénéfices aux énergies renouvelables ou dites “non polluantes”.

Des émissions aux vraies missions. Alors, TotalEnergies, futur champion de la transition énergétique ? Après tout, pourquoi pas. Là encore, son PDG exprime très clairement le souhait de “produire plus d’énergie, mais moins d’émissions [de Co2]. Pour acter ce changement, il faudra néanmoins attendre l’assemblée générale des actionnaires prévue le 28 mai 2021. Quoi qu’il en soit, et malgré la crise Covid-19, le groupe n’a pas oublié ses actionnaires : Total serait selon Business Insider l’entreprise française qui a versé le plus de dividendes en 2020. On ne peut pas changer le logiciel du jour au lendemain…

mobilité écologique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !