Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Des Américains créent un robot-serpent pour retrouver les victimes de séismes

    Deux Américains diplômés en robotique ont conçu un robot en forme de serpent qui progresse dans un tube rempli d’air comprimé. N’ayez crainte, ce secouriste explore les décombres de catastrophe naturelle, les environnements hostiles ou exigus.

    La Terre tremble. Lundi 21 août, sur la petite île d’Ischia au large de l’Italie, plusieurs immeubles se sont effondrés et des victimes sont malheureusement à déplorer. Nul doute que pour les pompiers, qui s’affairaient à chercher les personnes ensevelies sous les décombres, l’étrange robot-serpent, inventé par des roboticiens de l’Université de Stanford durant l’été, aurait été d’une grande aide : contrairement aux robots secouristes classiques, généralement équipés de chenilles, ce tube souple se déploie et se déplace comme une plante grimpante, s’allongeant et s’insinuant même dans les plus petits interstices.

    Rempli d’air, ce robot-serpent peut se gonfler et se dégonfler à souhait par pression pneumatique, lui permettant de se faire tout petit ou, à l’inverse, soulever certains obstacles assez lourds pour progresser encore et toujours dans les décombres.

    Ne jamais reculer. La tête à l’avant est équipée d’une caméra, conférant la possibilité aux équipes de secours de contrôler les opérations à distance et de vérifier les moindres recoins. De la même façon, il est possible de l’équiper de tout un tas de capteurs (pression, température…) pour avertir les secouristes sur les conditions d’une zone à explorer, notamment la présence de gaz.

    En cas de découverte de personne ensevelie, il pourrait aussi servir de porteur d’eau, en la faisant circuler à l’intérieur de la structure souple. Bonne nouvelle, il est hautement robuste. Pour le démontrer, ses créateurs l’ont fait passer entre deux planches garnies de clous sans qu’il subisse de dégâts, en jouant sur sa pression.

    Un sauveteur tout-terrain. À terme, les roboticiens voudraient fabriquer le robot-serpent dans des matériaux hyper résistants comme du nylon ou du kevlar et le décliner dans des tailles différentes, offrant d’autres usages. Il pourrait ainsi servir à explorer des structures sous-marines, comme les pipelines ou les câbles de communication transcontinentaux, mais aussi comme dispositif médical, pouvant s’immiscer dans les moindres recoins du corps humain. Reste à voir si le jour où vous en aurez besoin, vous vous serez réconcilié avec votre peur des serpents.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.