" layout="nodisplay"> Reverso : ce coffre de toit aspire l'air pollué de nos routes
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Déjà demain / Reverso : ce coffre de toit aspire l’air pollué de nos routes
Reverso : ce coffre de toit aspire l’air pollué de nos routes
Antoine Gillet |  04/07/2022 10:52
Reverso : ce coffre de toit aspire l'air pollué de nos routes

Encore au stade de projet, ce dispositif de dépollution vise à assainir l’air des villes en capturant les particules toxiques émises par les véhicules. En revanche, impossible d’y ranger ses bagages pour partir en vacances.

On le sait. Malgré l’avènement de la voiture électrique et l’amélioration de la qualité de l’air dans certaines zones, le secteur des transports pollue encore trop. Alors chaque idée est bonne à prendre pour lui permettre d’améliorer son bilan carbone. En Espagne, Francisco Lara, un étudiant fraîchement diplômé d’une école de design industriel a voulu prendre part à l’amélioration de la qualité de l’air. Cette année, il a présenté Reverso, un projet de coffre de toit dépolluant pour aider les autos à nettoyer autant de particules qu’elles en émettent. 

Nettoyage embarqué. À première vue, Reverso a tout l’air d’un simple porte-bagage, mais sa mission est tout autre. Sa fonctionnalité est de nettoyer l’air depuis le toit des véhicules. Durant un trajet, l’air pénètre dans le gros tube grâce à l’aérodynamisme de la voiture puis il est filtré grâce à trois pièges. Un premier prend en charge les plus grosses particules, les PM10, et les deux autres arrêtent les PM2,5. 

Selon son concepteur, Reverso aura une utilisation optimale sur 15 000 kilomètres. Ensuite, les filtres en coton devront être lavés pour être réutilisés.  

Plan sur l’avenir. Francisco propose que Reverso soit utilisé sur les flottes de véhicules publics comme les taxis, VTC, ou véhicules d’auto-partage. Ainsi, on pourrait contrôler plus efficacement l’entretien des filtres. D’après l’estimation de l’équipe en charge du projet, avec 5 heures de conduite par jour à une vitesse moyenne de 30 km/h toute la semaine, on pourrait nettoyer 7 300 000 m3 d’air par an, soit l’air contenu dans le Stade de France. Pour que l’écologie gagne le match de demain, à vous de faire le pari du projet Reverso. 

Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !