Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Le « rétrofit » : une solution pour convertir sa vieille voiture à l’électrique

    Comment ça marche ? Combien ça coûte ? Directeur d’une société de conversion, Arnaud Pigounides nous explique tout.

    Qu’appelez-vous le « rétrofit » ?

    Il s’agit du fait de remplacer un moteur essence, ou diesel, par un moteur électrique. C’est un terme qui vient de l’aviation, mais il s’est étendu à tous les véhicules, que ce soit une voiture ancienne, un camion ou un bateau. Pour les voitures, faire ce changement est assez simple. C’est le cœur de métier de Retrofuture Electric Vehicles.

    Comment avez-vous découvert cette démarche ?

    Je ne vais pas vous faire le coup du mec qui revient des États-Unis avec une super idée, mais j’habitais à Los Angeles et j’avais une voiture ancienne qui consommait énormément. Elle tombait souvent en panne et me coûtait un bras, mais elle avait du style. J’avais aussi une citadine hybride qui était fiable et super pratique. J’ai eu envie de changer le moteur de mon ancienne voiture et auprès des gens qui le faisaient, l’attente était de trois ans. Il y avait un réel engouement.

    C’est donc faisable sur toutes les voitures ? Et à quel prix ?

    Oui, il y a quelques exceptions, mais sur la très grande majorité des voitures. Pour le prix, ça dépend de son véhicule et de ce que l’on veut. Ce sont surtout les batteries qui coûtent cher. C’est compliqué de donner une fourchette, car tout dépend de l’usage. Pour le moment, ça coûte à peu près 20 000 euros pour avoir une voiture avec une autonomie de 150 kilomètres et un moteur de 90 chevaux. Si on doit transformer une citadine pour un usage quotidien de 50 kilomètres par jour, l’objectif est de pouvoir le faire pour 10 000 euros dans les années à venir.

    Aujourd’hui, comptez 20 000 euros pour obtenir une autonomie de 150 kilomètres et un moteur de 90 chevaux. 

    Cette transformation est-elle rentable à terme ?

    Si on prend le trajet moyen qui est de 43 kilomètres par jour, il ne faut que 4 ans pour rentabiliser la transformation. Il n’y a pas que le prix de l’essence sur lequel on économise, mais aussi sur l’entretien, la maintenance, les vidanges, etc.

    Est-ce possible de faire transformer sa voiture en France ?

    C’est légal, mais vous ne pouvez pas rouler avec. En France, on n’a pas le droit de changer un moteur comme ça, pour des questions de sécurité. Il y a surtout une spécificité française qui impose d’avoir l’accord du constructeur pour faire une modification majeure sur une voiture qui a une répercussion sur la carte grise. C’est normal : on ne peut pas mettre un moteur de Ferrari sur une deux-chevaux. Mais obtenir l’accord de son constructeur prend trop de temps et de démarches. Les textes de loi ne sont plus adaptés.

    Image associée

    C’est là qu’intervient l’association AIRe. Quels sont ses objectifs ?

    Il faut agir vite pour qu’il y ait moins d’émissions de gaz nocifs. Dans les trente années à venir, il y aura énormément de voitures à changer, que ce soit pour passer au GPL ou à l’électrique. Avec l’association Acteurs de l’Industrie du Rétrofit électrique (AIRe), on veut que les Français aient le droit de transformer leur voiture, comme c’est le cas en Allemagne, en Italie. On se bat pour avoir les mêmes lois que nos voisins européens et pouvoir dépolluer nos voitures.

    On veut profiter de la nouvelle loi d’orientation sur les mobilités, la loi LOM, qui va passer au Sénat en mars pour inscrire cette autorisation. Après, il faudra établir un cahier des charges avec le ministère. Si tout va bien, la loi devrait arriver à la fin du semestre et le décret en fin d’année. C’est en bonne voie.

    Plus d’infos sur AIRe sur leur site

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les coups de coeur SEAT

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.