Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Avec ce restaurant sous-marin, la Norvège invente la gastronomie nouvelle vague

    Les Norvégiens trustent depuis des années les premières places au classement des meilleures expériences culinaires. Histoire d’en rajouter un peu, il va désormais être possible de déguster tout ça… sous l’eau.

    Le premier resto sous l’eau. Dans un monde de foodistas, les expériences culinaires sont toujours poussées dans de nouveaux retranchements en matière de saveurs, de textures, de présentation ou de combinaisons d’aliments. En revanche, pour ce qui est des lieux à proprement parler, difficile de réinventer le concept même de restaurant : on tourne un peu en rond. C’est sans doute ce qui a donné l’idée au cabinet d’architectes norvégien Snøhetta de concevoir le premier restaurant sous-marin européen.

    Baptisé Under (« En dessous », ils ne sont pas foulés sur ce coup-là), ce restaurant immergé à Baly, un petit village du sud de la Norvège, offrira donc la possibilité à une centaine de convives de plonger sous la mer en troquant les bouteilles d’oxygène contre des petits plats, du champagne (dans un bar dédié à mi-profondeur) et du bon vin. Voilà qui va un cran plus profond que les hôtels subaquatiques et les musées sous-marins

    We all live in a YOLO submarine. Conçu sur le modèle d’un périscope submergé à cinq mètres sous le niveau de la mer, Under a été pensé comme un gros bloc de béton avec des murs de plus d’un mètre d’épaisseur. L’intérêt est double : résister à la pression, bien entendu, mais aussi favoriser l’installation de mollusques sur ses parois extérieures. Car en plus de vouloir offrir une expérience unique pour le client grâce à sa baie vitrée de onze mètres sur quatre, Under – inauguré en mars 2019 – sera aussi un centre de recherche.

    Les scientifiques pourront ainsi étudier la vie de la faune et de la flore locale et son acclimatation à ce récif artificiel au cœur de la mer du Nord. Et qu’on s’entende, en faisant référence à « la faune locale », on parle bien évidemment des espèces vivant hors de ce bocal, même s’il y aura sans doute pas mal de boulot aussi avec les grosses bestioles qui vont venir y manger…

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.