Rencontre avec Carl, la startup qui enseigne le covoiturage aux jeunes conducteurs
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Rencontre avec Carl, la startup qui enseigne le covoiturage aux jeunes conducteurs
Robin Ecoeur |  18.07.2019
Rencontre avec Carl, la startup qui enseigne le covoiturage aux jeunes conducteurs

Fondée par Cyprien Bardonnet en 2017, Carl veut faire émerger une nouvelle génération de conducteurs, plus responsables dans la pratique et les usages de la voiture.

Carl est un peu le conducteur de demain : il adopte une conduite écoresponsable, connaît les nouveaux usages des mobilités et maîtrise le covoiturage sur le bout des doigts. Au-delà de ça, Carl est une startup française qui veut « éduquer » les conducteurs aux bons gestes en voiture.

L’entreprise propose ainsi deux services. Le premier, baptisé Carl-Move, est destiné aux auto-écoles et à leurs élèves. Il s’agit pour le futur candidat au permis B de réaliser deux expérimentations de covoiturage (organisation, accueil des passagers, gestion du GPS, etc.). « On est sur un trajet de moins de 20 kilomètres durant l’heure de formation, nous explique Cyprien Bardonnet, fondateur de Carl. Le but est d’avoir une pratique de 15 minutes dans une ambiance permis blanc et en conditions réelles. » 

Gagnant-gagnant. Pour l’instant, cette expérimentation est mise en place dans plusieurs auto-écoles uniquement en Saône-et-Loire. « Ceux qui veulent se déplacer font une demande auprès des auto-écoles partenaires via notre site ou l’application et celles-ci se positionnent en fonction des disponibilités et des élèves », développe Cyprien. Il ne s’agit pas d’une plateforme de covoiturage à proprement parler, mais d’un service qui permet aux jeunes conducteurs de se confronter à un test grandeur nature. Les auto-écoles ne prennent donc pas de covoitureurs à chaque leçon, mais quand ils le peuvent et le veulent. Et pour les passagers, c’est l’occasion de se déplacer pour pas cher en ville.

Et le deuxième service ? Il s’appelle Carl-pro et il est destiné aux entreprises. « Là, on intervient durant trois heures pour sensibiliser les salariés. On fait une heure de pédagogie, une heure de pratique à l’écoconduite pour apprendre à moins consommer par exemple et une heure de test de nouveaux engins électriques, détaille Cyprien. Pour la conduite, il s’agit d’un rappel et d’une réadaptation : plus personne ne prend des heures de conduite après l’obtention du permis. »

Carl avance étape par étape. Les auto-écoles qui rejoignent ces services obtiennent une calculette “carbone gratuite” développée par l’entreprise qui mesure l’impact écologique du véhicule. Grâce à un système d’équivalence, l’élève prend conscience de son emprunte carbone lors d’un trajet. La prochaine étape : avoir assez d’auto-écoles partenaires pour proposer Carl-Move (le service de covoiturage) dans d’autres départements en France.

La startup travaille aussi pour intégrer le parcours pédagogique de covoiturage au niveau national et compte ouvrir une école des mobilités à Lyon, toujours pour aider les citoyens et les entreprises dans la transition écologique. « On sait déjà que ceux qui ont fait l’expérimentation du covoiturage durant leur formation veulent en refaire après », conclut Cyprien. 

auto-école Carl covoiturage mobiloté

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire