Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Recycler les déchets plastiques en carburant, c’est possible

    C’est mieux que de les jeter dans une décharge ou que de polluer les océans.

    Plastique = pétrole. Voir le plastique, non plus comme un déchet, mais comme une ressource. C’est la conclusion d’une nouvelle étude du Earth Engineering Centre de New-York qui suggère que les déchets plastiques peuvent être convertis en combustible et donc en énergie. En fait, c’est assez logique : le plastique est un produit dérivé du pétrole brut. Il contient une énergie latente importante, notamment les plastiques riches en carbone et en hydrogène, qui peut être exploitée en utilisant la technologie adéquate. En résumé, retransformer le plastique en pétrole.

    À l’heure de la transition énergétique, une méthode centenaire permet cette valorisation de déchets : la gazéification, qui utilise de l’air ou de la vapeur pour chauffer ces déchets solides qui ne manquent pas.

    20% du plastique recyclé. Cette technique est moins polluante que l’incinération par exemple, qui gaspille le potentiel énergétique du plastique. Elle est aussi meilleure pour la qualité de l’air en émettant beaucoup moins de soufre et d’oxyde d’azote. Il existe d’ailleurs des sociétés qui utilisent déjà ce procédé, comme Diesoil. Alors que 91% des déchets plastiques ne sont pas recyclés, ces solutions redonnent espoir. Surtout que selon National Geographic, « la France affiche des performances médiocres en matière de recyclage des déchets plastiques avec un taux moyen de 20% environ ». On peut donc faire mieux. 

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.