Rayouf Alhumedhi
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Rayouf Alhumedhi
Thomas Ducres |  06.12.2017
Rayouf Alhumedhi

Rayouf Alhumedhi, Saoudienne de 16 ans et inventrice de l'émoticône hijab

Les emoji peuvent-ils être le signe d’un combat pour la diversité et l’acceptation des différences ? C’est l’avis de cette lycéenne qui a réussi à imposer le hijab sur tous les smartphones pour que les femmes musulmanes soient mieux représentées. Tout un symbole.

550 millions. C’est le nombre de femmes dans le monde portant, tous les jours, le foulard traditionnel (ou hijab). La jeune Rayouf Alhumedhi, d’origine saoudienne et vivant à Berlin, est l’une d’entre elles. Comme des millions de musulmanes, elle le porte par conviction, son visage est découvert (contrairement au niqab) et malgré le fait qu’elle ait l’impression d’être une femme de son temps, elle aussi s’étonne de ne pas être pleinement représentée dans la culture numérique.

L’invention de l’emoji hijab. Pour la lycéenne, tout débute par hasard, un jour de 2017, alors qu’elle discute avec ses amies sur l’application WhatsApp. Comme toutes les ados de son âge, discuter implique de pouvoir ponctuer ses phrases d’emoji (la nouvelle virgule, quand on y pense) ; et c’est précisément là que Rayouf sent un manque : il existe des dizaines et des dizaines de petits symboles rigolos représentant toutes les situations ou personnes possibles, mais aucun pour représenter les femmes de confessions musulmanes. Commence alors un drôle de combat.

Allo Apple. D’autres se seraient certainement dit : « À quoi bon ? ». Elle, persiste et… envoie un mail au service client d’Apple. « Je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre et je ne m’imaginais pas qu’ils le liraient ou même qu’ils en parleraient. Je n’avais écrit qu’un petit paragraphe », a expliqué Rayouf Alhumedhi à BuzzFeed. Or, ce qui devait être une bouteille à la mer se transforme après quelques mois, et après que l’emoji a été demandé plus de cent fois sur le site emojirequest.com, en réalité.

Dans les 30 ados les plus influents du monde. Militant à sa manière pour un internet ouvert et tolérant, Apple a effectivement annoncé que l’emoji hijab allait être officialisé cet hiver. Une belle victoire pour Rayouf Alhumedhi, déjà classée parmi les 30 adolescents les plus influents de 2017 selon le Time. Un bon exemple d’idée simple qui permet d’en finir avec les idées reçues sur les religions, et qui n’a évidemment rien à voir avec la laïcité, mais avec la possibilité de s’exprimer en accord avec ses convictions. « Et si vous n’aimez pas l’émoticône hijab, a déclaré Rayouf à Mashable, ne l’utilisez pas et n’y portez pas attention, c’est aussi simple que ça. » CQFD.

Emoji portrait Religion réseaux sociaux

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire