Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    La radio qui tourne à l’huile de palme

    Pour faire exister ses radios, la RDC innove avec des générateurs qui fonctionnent avec de l’huile de palme

    On ne va pas vous donner la recette d’une célèbre pâte à tartiner, ou bien vous expliquer une nouvelle fois que l’huile de palme, c’est vraiment nocif pour les orangs-outans… Mais plutôt vous raconter l’histoire astucieuse d’un village qui utilise l’huile de palme pour faire tourner sa radio. Une innovation aussi folle que celle de ce milliardaire indien qui a inventé le vélo d’appartement qui produit de l’électricité !

    Le choc pétrolier signe (presque) la chute de Radio Mabele…

    Mais revenons à notre huile de palme. À l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), à Tolaw, la Radio Mabele trouve son électricité dans les palmiers. Née en 2006, elle fonctionnait alors avec de l’essence (essence transformée en électricité grâce à un générateur). Mais patatatras : en 2008 le choc pétrolier vient perturber la diffusion des émissions. En effet, le prix de l’essence flambe et les villageois réduisent alors le temps de diffusion, passant de 8h par jour à 6h, puis à 4h, à 2h…

    Dans ces régions isolées, on écoute davantage la radio qu’on ne regarde la télé parce qu’elle consomme moins d’énergie. « Auparavant, les chefs de village communiquaient avec des gongs en bois. Seuls les initiés pouvaient les décrypter. Avec la radio, tout le monde comprend », raconte une femme du village à Télérama.

    moteur-deballe-72

    Comment faire ? Tout le monde se creuse les méninges, y compris Max Bale, de la radio RFI. « En 2007, Il avait déjà expérimenté en France un procédé original : le « bœuf qui tourne », ou quand l’énergie, produite par traction animale et démultipliée, peut alimenter une petite radio. Mais à Tolaw, comme dans toutes les régions forestières, les bœufs s’acclimatent mal… », explique Télérama. Si le village n’a pas de boeufs, il a par contre… de l’huile de palme ! Avantage de taille : pour 200L d’essence, comptez 370 dollars alors que pour la même quantité en huile de palme, comptez 66 dollars… Sans attendre, ils créent alors un générateur à l’huile de palme.

    « Le moteur, qui alimente la radio depuis bientôt cinq ans, permet aussi depuis peu d’alimenter en courant l’école publique du village, ainsi que son dispensaire », peut-on lire sur le site Solidarum.

    Le concept fait des petits. 12 radios rurales africaines fonctionnent à l’aide de ce générateur : la Radio Madimba à Gungu, la Radio Communautaire de Tsanga Nord ou encore la Radio Moto à Butembo. Et depuis peu, les Pygmées Baka de Centrafrique ont eux-aussi leur première radio à huile !

    Amina Kalache

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.