Qui veut dormir dans cet hôtel-avion crashé dans la forêt ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Qui veut dormir dans cet hôtel-avion crashé dans la forêt ?
Hilaire Picault |  10/04/2020 13:43
Qui veut dormir dans cet hôtel-avion crashé dans la forêt ?

Vous avez aimé "Lost" ? "Les Survivants" ? Ou "Des serpents dans l’avion" ? Vous allez adorer cette suite plantée dans les arbres centenaires du Costa Rica.

Construit en 1965, il fut un temps où ce Boeing 727 survolait la cordillère des Andes et narguait les océans jusqu’en Afrique du Sud. Puis, après vingt ans de carrière, il fut mis en retraite à l’aéroport de San José sur une piste d’où jamais personne ne décolle. Jusqu’à ce qu’Allan Templeton, un Américain venu du Connecticut tombé amoureux du Costa Rica, le prenne en pitié en le voyant depuis les hublots de son propre avion et décide de le racheter.

https://costaverde.com/sitios_wordpress/costaverde/en/wp-content/uploads/2017/07/727mp_08.jpg

Découpé, démonté, il fut ensuite transporté par camion une centaine de kilomètres plus loin, dans le parc national Manuel-Antonio au sud de Quepos, sur la côte Pacifique centrale du Costa Rica entre la plage et la mangrove. Là, notre Boeing 727 est remonté à la grue dans les arbres, à 15 mètres de haut, supporté par des structures. Allan s’attelle à le redécorer tout en boiseries, tout en conservant les hublots et le cockpit pour l’ambiance. Et voilà comment est né l’hôtel Costa Verde.

https://costaverde.com/sitios_wordpress/costaverde/en/wp-content/uploads/2017/07/Costa-Verde-727-Plane-Suite-18.jpg

On y trouve deux chambres, chacune avec sa salle de bain, une petite cuisine tout équipée donnant sur une salle à manger climatisée et une vue imprenable sur la jungle où dansent des milliers d’oiseaux. Templeton dit même qu’on croise plus de singes que d’humains. Il tient aussi un restaurant, un peu plus bas, avec l’aide d’une ancienne hôtesse reconvertie, Faith Mulvihill. Évidemment, il n’allait pas installer un préfabriqué. Il a ouvert son resto dans un ancien avion de l’aéropostale, tout retapé.

La nuit est facturée 270 euros mais vivre un crash en buvant des cocktails et en revenir sans fracture, ça n’a pas de prix, non ?

Image with no description

Image with no description

Avion Costa Rica hotel

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !