Quels pays éviter pour vos weekends en voiture électrique ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Quels pays éviter pour vos weekends en voiture électrique ?
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  17/09/2021 15:07
Quels pays éviter pour vos weekends en voiture électrique ?

Dès qu'il est question de déplacement en voiture électrique, l'angoisse principale des conducteurs tient à ces deux mots : batterie faible. L’Association des constructeurs automobiles européens vient justement de faire le point sur le classement des bons et mauvais élèves sur le vieux continent.

Moins d’une borne de recharge par 100 kilomètres. Dans un récent rapport sur la transition vers la mobilité zéro-émissionl’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) fait un gros coup de klaxon sur une vérité déjà connue de beaucoup : non, l’Europe, en dépit de ses promesses, n’est pas encore au point pour la grande révolution électrique qui s’annonce. Et le grand problème, c’est le réseau de bornes de recharge qui varie grandement d’un pays à l’autre, rendant ainsi les longs trajets compliqués, voire carrément périlleux ou impossibles à moins de disposer d’un moteur hybride.

C’est ce qu’on comprend à la lecture du classement (voir plus bas) des pays européens, en termes d’infrastructures. Point crucial de l’étude : 10 états-membres (sur 27) sont encore dans l’incapacité de proposer une borne de recharge publique pour 100 kilomètres ; accentuant ainsi l’angoisse des propriétaires de voitures électriques qui, découragés, se retrouvent dans l’incapacité de voyager sur certains axes pourtant majeurs.

Dans le détail, les Pays-Bas arrivent sur la première marche du podium avec 47 bornes pour 100 kilomètres, suivis par le Luxembourg, l’Allemagne et le Portugal. La France, elle, arrive en dixième place avec 4 bornes. Un très mauvais score, pas très “en marche”. En queue de peloton, parmi les cancres, on retrouve la Lituanie, la Grèce, la Pologne ou encore la Lettonie ; autant de pays où il vaudra mieux prendre son mal en patience avant de pouvoir dégainer le pistolet électrique.

La route sera encore longue. “Si les citoyens de Grèce, de Lituanie, de Pologne et de Roumanie doivent parcourir 200 km ou plus pour trouver un chargeur, nous ne pouvons pas nous attendre à ce qu’ils soient prêts à acheter une voiture électrique” conclue Eric-Mark Huitema, directeur général de l’ACEA. Une phrase pleine de bon sens, mais qui inquiète alors que l’Europe espère en finir avec le thermique d’ici 2035. Une échéance à la fois distante et très proche, et surtout un fossé structurel à combler pour en finir avec les clichés persistants associés aux voitures à prises électriques.

Mobilité douce Voiture electrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !