Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Quelle tenue pour rouler en Hoverboard, Onewheel, Segway ?

    Petit précis de mode appliquée aux nouveaux modes de transport

    Rouler cool en ville sur les trottoirs, c’est bien. C’est écolo. Mais rouler correctement stylé, c’est mieux. Suivez le guide.

    Au début on se retournait pour les regarder filer sur leur mono roue ou leur skate à moteur. Et maintenant ils sont partout. Moins sportifs que les cyclistes mais plus stylés. On sent une nouvelle carte du monde se dessiner, des tribus et des looks sur leurs nouveaux transports urbains émerger. Trottinette électrique ? Segway ? Hoverboard ? Ninebot ? Skate ou rollers électriques ? Des mois d’observation et la consultation des meilleurs experts nous ont conduit à ce petit précis de mode appliquée.

    Une seule roue pour les créatifs

    Profil type : Tu vis dans un loft rénové ( ou pas..), tu es graphiste et tu bosses dans une start-up avec des polaroïds collés aux murs. Tu es hipster et tu l’assumes. La roue est faite pour toi. Tu es jeune, actif, technophile, et tu as envie de te déplacer cheveux aux vents sans froisser ton veston. Tu ne manqueras pas d’agilité dans les virages, ton kit mains libres aux oreilles, smartphone dans une main et mallette dans l’autre. Pour mieux jouer le charme fluide, le pantalon est près du corps et la silhouette travaillée. Pas d’avachis sur une roue, ni de dodus noceurs… Plutôt des esthètes qui rêvent d’être remarqués.

    Le véhicule : Ninebot, One wheel, Gyroroue, Monowheel, la roue électrique a plus d’un nom. L’engin est constitué d’une roue, autour de laquelle se placent les pieds. Il suffit de basculer légèrement son corps vers l’avant pour avancer, inversement pour l’arrière. Il vous faudra quelques heures d’apprentissage pour dompter la bête. Pas facile de trouver son équilibre. Mais, comme le vélo, une fois qu’on sait en faire, tout roule ! Et on met deux fois moins de temps qu’en métro.

    Où peut-on le croiser ? : Un peu partout en ville. Ce qui peut parfois être envahissant sur les trottoirs. La roue peut aller jusque 30 km/h. Raison pour laquelle ses utilisateurs se déportent sur les pistes cyclables.

    A savoir : D’autres profils peuvent évidemment s’y mettre. Le meilleur exemple étant le prêtre dle prêtre de la cathédrale de Vannes, en Bretagne. Le quadra s’est mis à la roue, et il détonne dans les rues de la petite ville du Morbihan.

    L’Hoverboard, pour les amateurs de rap

    Profil type : Tu as entre 15 et 25 ans, tu es fan de rap et tu as vu passer les posts Instagram de Kaaris en Hoverboard. Oui, tu en rêves. Oui, tu veux tourner sur toi même comme dans les clips de Jul. Oui, nous te le prescrivons. Tes baskets sneakers seront parfaites pour trouver ton équilibre sur la planche électrique. Le pantalon large. On n’oublie pas le bob ou la casquette, pour un total look en bonne et due forme ! Si par hasard, tu as plus de 25 ans, c’est que tu as su rester jeune.

    Le véhicule : La machine rappellera quelques souvenirs aux fans de Retour Vers le Futur, bien que l’Hoverboard ne soit pas un skate volant. Il est constitué de deux roues, surmontées d’une plate-forme sur laquelle embarquer. La machine fonctionne comme le Ninebot, à la différence qu’il est plus simple d’y trouver son équilibre. Un peu de pratique est tout de même nécessaire avant de pouvoir réellement s’amuser avec.
    Où peut-on le croiser ? : Dans des clips et concerts de rap. Devant des lycées. Partout où l’on peut entendre quelques beat de hip hop.

    A savoir : Des polémiques sur les dangers de la planche ne cessent d’enfler. Certains hoverboard ont déjà pris feu à la suite d’un défaut de fabrication. Pour d’autres, la machine n’est pas adaptée aux adultes ! C’est l’avis du parlementaire américain Carlos Curbelo qui, après avoir reçu un Hoverboard à Noël, s’est blessé en tombant. Il a posté sur Twitter une photo de son bras cassé avec cette phrase : « C’est confirmé, l’hoverboard, c’est pour les enfants. »

    Le skate électrique, pour les surfeurs urbains

    Profil type : Tu aimes la coolitude, donc tu joues de la guitare. Tu portes la chemise large pour qu’on voit ton T-Shirt. Tu ferais tout pour sentir tes cheveux dans le cou et dans le vent. Wild and free est ton crédo. Tes baskets sont négligemment mal lacées, parce que t’es détente même dans tes chaussures. Et tu as regardé les Seigneurs de Dogtown plus de 20 fois. Le skate électrique est totalement fait pour toi.

    Le véhicule : Il en existe deux modèles. Le premier est un skate cruiser,skate cruiser, qui a la particularité d’être motorisé et de rouler jusqu’à 25 km/h. Il fonctionne grâce à une télécommande munie d’un seul bouton, qui permet d’aller en avant, en arrière, et de s’arrêter. Le deuxième skate est bien plus design : une seule roue située en plein milieu de la planche permet d’avancer. Il est nommé gyroskate ou surfwheel, et ressemble bien plus aux hoverboards dans son ugyroskate ou surfwheel, et ressemble bien plus aux hoverboards dans son utilisation, puisque la roue gyroscopique réagit à l’inclinaison du corps. Lui peut aller jusque 20 km/h.surfwheel, et ressemble bien plus aux hoverboards dans son utilisation, puisque la roue gyroscopique réagit à l’inclinaison du corps. Lui peut aller jusque 20 km/h.

    Où peut-on le croiser ? : Du côté de République à Paris, ou à Bordeaux, là où la glisse est religion.

    A savoir : Ces deux modèles sont tout nouveaux ! Le gyroskate sera commercialisé à la rentrée.

    La trottinette électrique, pour les businessman

    Profil type : Tu travailles à la Défense, tu es pressé, tu dois enchaîner les moyens de transports et les kilomètres pour arriver au travail, et tout ça sans froisser ton costard ou ton tailleur. Avec la trottinette électrique, tu pourras prendre le métro en la pliant sous ton siège – c’est pratique – puis tracer sur l’asphalte pour avaler les derniers mètres qui te séparent du bureau. Option cravate sur l’épaule pour les hommes. Et comme tu es consciencieux, tu n’oublieras pas de mettre un casque.

    Le véhicule : Classique, peut-être même vieillotte, la trottinette électrique occupe les trottoirs depuis un petit bout de temps. Facilement transportable, elle peut aller jusque 40 km/h pour les plus rapides.

    Où peut-on le croiser ? : Sous l’Arche de la Défense, dans les quartiers d’affaires, dans les métros bondés.

    A savoir : Il existe un tour de Bretagne en trottinette électrique. Le Tro Breizh Tredan (tour de Bretagne électrique) fait 1000 kilomètres ! Un parcours complété en 11 jours. Jean-Christophe Chorlay est le créateur du concept et le seul à avoir expérimenté ce tour… Mais l’info, c’est qu’il n’a dépensé que 3 euros en électricité pour la totalité du périple.

    Le segway, pour les touristes

    Profil type : Tu arrives à Paris, tu dois visiter l’énorme capitale en 48 heures. Prendre un tour bus, tu trouves ça trop conventionnel. Alors qu’un tour en segway, c’est quand même plus sympa. L’idée de te balader avec un groupe de 15 autres touristes dans toute la ville, tu trouves ça sympa. Le casque ne te dérange pas. Et puis c’est moins fatiguant de rouler que de marcher avec ton gros sac à dos, ta banane et ton appareil photo autour du cou. On n’oublie pas la crème solaire et les lunettes de soleil.

    Le véhicule : Il est le premier né de cette série de transports doux, avec la trottinette. Il a été élevé comme invention révolutionnaire, avant de sombrer dans l’oubli. Gros, lourd, le Segway est un Hoverboard XXL avec un manche et un guidon. Pour sa défense, il est beaucoup plus stable et atteint les 20 km/h. Mais les hordes de touristes en Segway n’aident pas à lui ôter son côté has been…

    Où peut-on le croiser ? : Sous la Tour Eiffel ou dans le Château de Versailles. Jamais sans son sac à dos.

    A savoir : Rappelons que le créateur du Segway s’est tué… avec son Segway. Il Segway. Il serait tombé d’une falaise lors d’une promenade près de son domicile dans le Yorkshire. Fort rassurant.

    Les rollers à moteur pour les presque sportifs

    Profil type : Baroudeur, mais pas trop non plus puisque tu es un citadin. Sportif, mais sans trop suer. Tu as des copains skateurs, mais tu trouves la planche trop instable. Les rollers sont une bonne option pour toi. Surtout, tu peux presque faire du sport, tout en restant en jean et en T-shirt. Ajoute une casquette pour le style, notre conseil.

    Le véhicule : Le talon d’une chaussure, deux roues, une sangle et un petit moteur électrique, le tour est joué. Ces rollers du futur se prénomment Gyrorollers et atteignent des vitesses de pointe de 16 km/h. Ils fonctionnent comme les Hoverboards : ils se déplacent selon l’inclinaison du corps.

    Où peut-on le croiser ? : Les rollers sont les engins les plus polyvalents de toute cette liste. On peut les croiser partout en ville. Sauf sur les pavés et les jours de pluie… Assez capricieux tout de même ces petites bêtes.

    A savoir : Les rollers peuvent être connectés à une application de bord. Elle permet d’abord de checker votre consommation électrique et sur votre vitesse. Mais il permet aussi de géolocaliser les autres utilisateurs proches de vous. Histoire de se balader en bonne compagnie.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.