Quatre marins partent à l'assaut de l'Atlantique pour lutter contre la mucoviscidose
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Quatre marins partent à l’assaut de l’Atlantique pour lutter contre la mucoviscidose
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  26.07.2019
Quatre marins partent à l'assaut de l'Atlantique pour lutter contre la mucoviscidose

La mucoviscidose est la maladie génétique la plus fréquente en France. On estime que tous les trois jours un enfant naît porteur de cette pathologie. Pour populariser la lutte contre cette maladie, quatre corsaires se sont lancés dans un pari fou : rien de moins qu'une transatlantique.

Ils s’appellent Thibaud, Romain, Jérémy et Alexandre et ils ont entre 23 et 32 ans. Ces quatre marins ont décidé de faire un tour de l’Atlantique pour sensibiliser la population à la lutte contre la maladie génétique d’Alexandre et de quelque 22 000 autres Français. Mais surtout, pour encourager le don d’organes, actuellement la seule cure à même de prolonger la vie des patients.

Le nom de leur association fouette l’air : Ahoy ! Il s’agit à l’origine d’un signal international utilisé par les marins pour annoncer une embarcation en vue. Aujourd’hui, ce mot revêt un nouveau sens, celui de la solidarité et de la prévention : “Notre but est de greffer un souffle d’espoir à toutes les personnes souffrant d’un handicap, d’une maladie“, disent-ils.

À l’abordage. Ces jeunes hommes originaires de l’ouest ne vont pas faire les choses à moitié. Leur périple les fera voguer sur près de 11 000 miles et les occupera durant 365 jours. L’itinéraire prévoit pas moins de 15 escales. Après un départ de France en septembre 2019, leur bateau abordera l’Espagne, le Portugal, l’archipel des Canaries, celui du Cap-Vert avant d’attaquer la traversée de l’Atlantique. Ils arriveront au Brésil en février. Pas le temps de souffler puisqu’ils lèveront de nouveau leurs amarres vers la Guyane française puis les Caraïbes avant de traverser de nouveau l’Atlantique. Retour en France prévu pour mai 2020.

Que peut-on faire pour les aider ? Les soutenir, pardi ! Si Alexandre et ses camarades ont déjà réussi un ambitieux crowdfunding en début d’année, ils sont toujours à la recherche de partenaires et de mécènes. Des entreprises privées ont répondu à leur appel – on peut citer Orange, B&G France ou encore la Fondation Belem – mais les quatre amis acceptent bien entendu toutes nouvelles donations provenant de particuliers. Une cagnotte est d’ailleurs toujours en ligne.

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire