Profession : sauveteur d’œuvres d’art
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
DETOURS |  17.03.2017
Profession : sauveteur d’œuvres d’art

Les œuvres d’art, par définition, c’est précieux. Mais c’est aussi fragile. Pour recoller les morceaux d’un monde parfois lui-même fragmenté, les artisans de Factum Arte restaurent des pièces historiques avec des technologies révolutionnaires… et ça aussi, c’est un art !

Ni scotch ni colle ni vis. À priori, le métier des orfèvres de chez Factum Arte a tout d’un slogan publicitaire. Leur métier : réaliser des fac-similés conçus comme des pansements pour œuvres blessées. Le terme n’est pas choisi au hasard : les guerres, partout à travers le monde et par exemple à Palmyre en Syrie, tuent des millions de gens, mais aussi une partie du patrimoine.

Ctrl C + Ctrl V. Pour éviter que tout lien soit définitivement rompu avec notre histoire, qu’elle soit architecturale ou culturelle, les sauveteurs de chez Factum Arte ont donc développé des outils uniques au monde. Restaurer une chapelle peinte par Michel-Ange, reproduire grandeur nature n’importe quelle pièce, à n’importe quel taille, ou encore reproduire tout type d’objet (et même des humains !) grâce à un scan 360°, voici quelques-unes des missions quotidiennes de ces aventuriers de l’arche perdue.

Indiana Jones n’étant pas disponible, c’est donc Hugo Van Offel et toute sa famille qui sont partis à Madrid, en Espagne, pour mieux comprendre le travail de ces artisans extraordinaires. Et qui sait… peut-être pourront-ils aussi un jour réparer ce que vous n’avez pas encore cassé !

 

Art ESPAGNE Impression 3D

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire