Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Ce prodige de l’informatique veut faire baisser le chômage en France

    À 24 ans, il a renoncé aux gros dollars de la Silicon Valley pour lancer une ONG et une application d’aide aux chômeurs. Une sorte de Meetic vous mettant en relation avec des entreprises. Alors, le big data peut-il sauver l’emploi ?

    La fureur de vaincre. On pourrait le décrire comme altruiste tant Paul Duan est dévoué à servir le plus grand nombre, mais le mot qui revient le plus pour évoquer le jeune génie du code français est : fulgurant. Et, en matière de modèle, c’est vrai que ce startupeur pas comme les autres se pose là.

    En 1989, ses parents quittent la dictature chinoise, peu après les manifestations de Tian’anmen. Né à Trappes en Île de France, il fait une scolarité exemplaire et aboutit à Sciences-Po. Remportant le prix Berkeley, il reçoit une bourse pour une année dans une université américaine qui sera sa passerelle pour la Silicon Valley.

    Stopper la fraude. À 20 ans seulement, il devient data scientist chez la méga-startup d’événementiel Eventbrite. Son job ? Concevoir un algorithme qui repère et stoppe les transactions frauduleuses sur la plateforme. Résultat : la fraude diminue de 98% ! Il se définit alors comme cynique et richement payé avec des chèques à six chiffres ; pourtant sa vie manque d’un truc. Un sens. En 2014, il plaque tout et crée non pas sa boite mais… une ONG.

    « D’abord, je vais devenir riche puis je ferai une fondation quand je serai vieux », envisageait-il à l’époque, comme il l’a raconté à Europe 1. Il a fait exactement l’inverse.

    Prédire pour mieux guérir. Si un algorithme tire des conclusions en recoupant des milliers d’informations, pourquoi ne pas le mettre au service des collectivités publiques ? En lançant Bayes Impact, Paul Duan s’attaque à des projets bienveillants et à portée nationale : sur le principe de l’appli pour les chauffeurs d’Uber, il développe un algorithme pour optimiser les trajets des ambulanciers de San Francisco. En analysant ce qui coûte le plus aux services hospitaliers, il va également créer un programme qui déduit le potentiel de réadmission des patients pour limiter les prises en charges multiples et les risques d’infection nosocomiale. Le tout sans réduire les budgets ou le personnel qualifié…

    À l’occasion d’un retour en France pour renouveler son visa, il réalise qu’il y a tant à faire dans son pays de naissance. « Je me suis rendu compte que j’avais une chance incroyable d’être là où je suis. J’ai fait l’ascenseur social grâce à la France et à l’école [publique]. » Son combat, ce sera le chômage, avec deux angles d’attaque : soutenir les demandeurs d’emploi au jour le jour et trouver l’employeur qui a besoin d’eux à coup sûr.

    10% de chômage en moins en France, rien qu’avec cette appli selon son concepteur.

    Paul emploie. Sobrement nommée Bob-emploi, l’application invite à fournir des informations sur le parcours, les expériences mais aussi les besoins et sentiments des demandeurs pour leur fournir en échange des stratégies personnalisées (voire des objectifs et conseils quotidiens). Ceux-ci concernent les cibles et outils de candidature, et les formations peuvent aller jusqu’à la reconversion si celle-ci est bénéfique à son utilisateur. Ici, l’humain est au centre du système. Vous êtes d’ailleurs libre de partager ou non vos avancées avec votre conseiller Pole Emploi.

    Lancée fin 2016, Bob-emploi accompagne aujourd’hui plus de 115 000 chômeurs dont 86% se disent aidés par l’application. Et Paul Duan considère qu’elle n’est encore qu’à ses balbutiements. Autant approché par Emmanuel macron que Jamel, l’autre vainqueur de Trappes, il veut simplement continuer de « créer des sortes de services publics citoyens », sans profit et au service du bien commun. Et on a envie de dire merci.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.