Privé de remontée mécanique ? Courchevel ouvre une piste de ski accessible en voiture
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Privé de remontée mécanique ? Courchevel ouvre une piste de ski accessible en voiture
Robin Ecoeur |  19/02/2021 09:53
Privé de remontée mécanique ? Courchevel ouvre une piste de ski accessible en voiture

Une idée maligne de la station savoyarde pour pallier à l'interdiction imposée par le gouvernement depuis le début de l'hiver. Si cette initiative permet à certains moniteurs de ski de travailler et aux vacanciers d’avoir quelques sensations de glisse, la mauvaise note écologique est pointée du doigt.

En ouvrant sa piste bleue de Bellecôte pour les vacances, Courchevel est allée tout schuss vers la polémique. Si la station reste ouverte et est accessible aux vacanciers qui peuvent pratiquer plusieurs activités (35 au total, comme le ski de randonnée, le ski de fond ou la raquette), les remontées mécaniques sont toujours fermées. Cela ne signifie pas que la glisse est interdite. Ça veut simplement dire que si vous voulez en faire en prenant les pistes balisées et sécurisées par le domaine, à vous de vous débrouiller pour monter en haut des pistes.

Mais pour faire plaisir aux vacanciers durant la période des vacances, Courchevel a pris la décision d’ouvrir une piste bleue longue de deux kilomètres jusqu’au 7 mars. L’une des raisons avancées, et qui fait sens, est de permettre aux moniteurs et monitrices de ski de travailler, même si certains ont continué en donnant des leçons de ski de randonnée ou en faisant des sorties en raquette. L’autre, est qu’on « a voulu [leur] offrir la possibilité de skier » aux touristes, avance Alexia Lainé, directrice marketing de Courchevel Tourisme, à BFMTV.

Mais si la mesure permet à quelques personnes d’avoir l’impression de passer des vacances « normales », les allées et venues des voitures, taxis et navettes des hôtels qui montent et descendent pour transporter les skieurs ne plaisent pas à tout le monde. « On se croirait à Paris aux heures de pointe », raconte un vacancier au journal Le Parisien. Au-delà des navettes qui ne sont pas « très covid » pour respecter les distances et les gestes barrières, certains dénoncent le non-sens écologique de cette initiative.

Voici ce que Frédi Meignan, président de l’association de protection de la montagne Mountain Wilderness, avance au Parisien « Lorsqu’on sait que l’essentiel de la pollution dans les stations est provoqué par le transport, remplacer les remontées par des bagnoles, c’est une symbolique désastreuse. Et une bien mauvaise publicité pour Courchevel ». La station a précisé que des actions sont à l’étude pour compenser l’empreinte carbone liée aux trajets voitures engendrés par l’ouverture de la piste.

ski

Mais cette histoire montre bien l’absurdité de la situation actuelle pour les stations, qui s’organisent comme elles le peuvent pour proposer des activités aux vacanciers. Par exemple aux Gets en Haute-Savoie, des navettes, réservées en priorité aux randonneurs, montent aussi des skieurs et snowboardeurs en haut de la piste les Chavannes, comme nous l’explique un habitant de la station. Le masque est obligatoire et un quota maximal par navette est respecté. Il s’agit aussi d’éviter que les touristes s’y rendent avec leurs voitures personnelles et engorgent les routes et les parkings.

À Avoriaz, les cours débutants peuvent avoir lieu grâce aux tapis électriques qui permettent aux petits de remonter la piste sans se fatiguer. Les ascenseurs de la station permettent aussi de remonter sur le « plateau » où ces leçons ont lieu. « On nous prive cette année de remontées. Il faut bien trouver des solutions pour travailler un peu », explique un moniteur de ski de Courchevel, toujours au Parisien.

Entre des remontées mécaniques ouvertes où les gestes barrières peuvent être respectés sans pollution et des aller-retours en voiture ou en navette, la question devrait être vite réglée. Elle ne l’est pas, et cela mène à des situations parfois absurdes.

courchevel ski voiture

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !