Préparez la monnaie : l’État autorise la privatisation des routes nationales
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Préparez la monnaie : l’État autorise la privatisation des routes nationales
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  14/09/2020 10:38
Préparez la monnaie : l’État autorise la privatisation des routes nationales

Un récent décret redéfinit les conditions à remplir pour qu’une route puisse être classée comme « autoroute »... Et devenir payante ?

Route is the new autoroute. Votée fin 2019, la Loi d’orientation des mobilités élargissait la définition d’« autoroute » afin d’envisager notamment la concession de routes du réseau secondaire (les « nationales ») à des sociétés privées. Un décret – discrètement publié le 14 août dernier et déjà en application – venait préciser les critères que les portions de routes doivent à présent remplir pour pouvoir être reclassées comme « autoroutes » et être cessibles.

Il s’agit donc de courtes portions de route (une dizaine de kilomètres maximum) à « large gabarit » comme les 2 x 2 voies, avec glissière de protection centrale et ayant une connexion avec un réseau déjà concédé. En clair : des grosses intersections et bretelles d’accès à des autoroutes.

Pourquoi cette modification au code de la voirie ? Parce que les routes françaises sont globalement très mal entretenues. Au moins la moitié du réseau national est à rénover et 17% sont classés comme « très dégradés ». L’objectif de la mesure est donc de confier l’entretien aux sociétés gérant déjà des autoroutes proches ou liées. En échange de cette charge, l’État accepte « une augmentation des tarifs raisonnable » sans plus de précision sur ce dernier terme.

Il signifie toutefois qu’on ne verra pas fleurir de péages sur les nationales puisque les autoroutiers se renfloueront grâce à ses usagers. On pourra quand même s’interroger sur ce choix stratégique alors que les contrats de concession courent déjà jusqu’en 2031 a minima et que nos voisins espagnols et italiens ont plutôt choisi de nationaliser à nouveau leur réseau autoroutier. Mais alors, les impôts locaux augmenteraient. Faites votre choix.

Autoroute Péage route secondaire

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !