Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    Vittoz coquelicot

    Prenez le temps d’écouter votre corps grâce à la méthode Vittoz

    Retrouver le plaisir des gestes de tous les jours peut renverser votre vie. Mais comment ? Geneviève Esmenjaud l’a expérimenté grâce à une méthode garantie sans médicaments. Son nom : Vittoz. Son champs d’action : la pleine conscience. Prêt à renaître ?

    Il était une fois Roger Vittoz, médecin suisse généraliste qui souffrait d’insomnies. Une nuit, il va terminer quelques travaux de menuiserie, pour passer le temps. Après quoi, il s’endort du sommeil du juste. C’est l’acte conscient, le fait de s’être consacré à un acte bêtement manuel, qui lui a permis de recharger ses batteries mentales. « Être capable d’éprouver ces sensations primitives pour pouvoir mettre le cerveau au repos et éviter les agitations vaines du mental », c’est le propre de la pleine conscience.

    Vittoz marcher dans l'herbe

    Vittoz, m’a ouvert les yeux. Une perception qui peut changer votre vie. Geneviève Esmenjaud résume la sienne dans son livre Je suis née une seconde fois. Elle n’a pourtant rien d’exceptionnel : une enfance quelconque, un mariage raté, une maternité épanouie mais parfois éprouvante, etc. Jusqu’à ce qu’elle découvre la méthode Vittoz. À 52 ans, elle quitte son mari et s’y consacre toute entière. Quelle vision a-t-elle eue ? La capacité de voir son quotidien autrement.

    Revenir à la sensation. Au cœur de cet enseignement, la méthode Vittoz préconise des échanges hebdomadaires avec un enseignant et surtout apprendre à revenir à la sensation et non à la réflexion. En prêtant attention au ressenti du moindre geste du quotidien, tel que se laver les mains par exemple, ou sentir où l’on pose ses pieds. Enfin, pouvoir goûter les joies de la réceptivité la plus pure et regarder « comme l’enfant au réveil » !

    Mettre le cerveau sur pause au moyen d’exercices quotidiens et apprendre à rééquilibrer ses fonctions cérébrales.

    Lâcher prise pour maîtriser ses états. Les exercices reposent sur des gestuelles simples, à l’issue desquels, raconte Esmenjaud, « le patient devenait capable d’atteindre les trois états cérébraux. L’état de calme, l’état d’énergie, l’état de contrôle. Il pouvait ainsi réussir à se reposer lorsqu’il le décidait mais également être pleinement maître de lui-même et de ses décisions. » Et n’est-ce pas là le début du bonheur ? Alors, si votre quotidien vous semble continuellement vous échapper, voilà comment vous pouvez reprendre le dessus et, en écoutant bien, en faire ce que vous en attendez.

    À lire : Geneviève Esmenjaud, avec la collaboration d’Emmanuelle Friedman, Je suis née une seconde fois – Les bienfaits de la méthode Vittoz (Pygmalion). Et rendez-vous sur le site de l’Association Roger Vittoz. 

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.