" layout="nodisplay"> Prendre les transports en commun serait plus stressant que de prendre la voiture
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Transports en commun / Prendre les transports en commun serait plus stressant que de prendre la voiture
Prendre les transports en commun serait plus stressant que de prendre la voiture
Antoine Gillet |  30/11/2022 01:41
Prendre les transports en commun serait plus stressant que de prendre la voiture

Depuis plusieurs années, et malgré les bénéfices écologiques absolument indiscutables, des études démontrent l’influence négative que peuvent avoir des transports en commun bondés sur la santé mentale des voyageurs.

Bon pour la planète, moins pour la santé mentale. Alors que la crise sanitaire est presque derrière nous, le trafic n’est toujours pas revenu à la normale dans les transports franciliens. Si, en Île-deFrance, Valérie Pécresse tape du poing sur la table pour que tous les métros reviennent sur le réseau, les retards et la sur-fréquentation des lignes tapent aussi sur le système des usagers. Et selon plusieurs études anglo-saxonnes, cela pourrait même être un véritable enjeu de santé publique. 

30 minutes par jour maximum . En 2014, l’équivalent de l’INSEE britannique, l’Office for National Statistics, a publié une note sur l’influence des transports sur nos vies. Les conclusions sont alarmantes, les personnes qui prennent le train quotidiennement ont un niveau d’anxiété plus haut que celles utilisant leur véhicule privé. Et plus le trajet quotidien a tendance à durer, plus l’anxiété supplante le bien-être. Ainsi, il ne faudrait pas que le voyage en train dure plus de 30 minutes, sans quoi il affecterait le confort personnel. Pour les Franciliens, c’est trop tard : en 2014, le trajet moyen estimé dans les transports en commun était de 43 minutes.

Le TER, bête noir de la tranquillité. Bien que ces résultats soient anciens, une étude américaine de 2019 publiée dans la Health Psychology Review vient confirmer les dires britanniques. Selon ces chercheurs en psychologie, les utilisateurs du réseau ferroviaire développent un stress important suite aux déplacements quotidiens entre leur domicile et leur travail. Confrontés à de nombreuses reprises à des trains bondés, les navetteurs réagissent négativement et développent des angoisses qui impacterait leur productivité au travail. 

Plus proche de nous, le transport en commun le plus angoissant serait le RER. Interviewé pour le magazine Le Point, le sociologue Julien Noble le considère comme un mode de déplacement cumulant le plus de contraintes et il s’agirait d’une infrastructure où la peur d’être volé ou agressé serait très présente. En somme, un transport à éviter si l’on veut épargner sa santé mentale. 

Mauvais pour le mental, bon pour le physique. Si ces recherches démontrent une influence négative des transports en commun sur l’esprit, une étude canadienne montre que le corps pourrait sortir gagnant d’un tel usage. Elle établit une relation entre le taux d’utilisation des transports en commun et la baisse du taux d’obésité, la diminution des accidents de la route et l’amélioration de la qualité de l’air. En bref : si vous vous sentez coincé.e comme une sardine dans le tramway, bus, métro ou RER, ne déprimez pas : dites-vous que c’est pour entretenir votre summer body en vous répétant mentalement #SeDéplacerMoinsPolluer, message-clef du gouvernement obligatoires dans toutes les publicités automobiles depuis le 1er mars 2022.

Transports en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !