Première mondiale : l'Angleterre lance les trains à énergie solaire
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Première mondiale : l’Angleterre lance les trains à énergie solaire
Hilaire Picault |  25.07.2019
Première mondiale : l'Angleterre lance les trains à énergie solaire

La compagnie South Western Railway a commencé à installer les panneaux et lancera les premiers tests le mois prochain.

Placer des panneaux solaires sur un train, une compagnie minière australienne l’avait déjà fait en 2017. Mais alimenter tout un réseau ferroviaire grâce à l’énergie solaire, c’est une première et on la doit à la startup anglaise Riding Sunbeams. En clair, le projet « First Light » consiste à implanter des panneaux photovoltaïques le long de la voie, à des lieux mieux exposés et en plus grande quantité que les toits des wagons.

Petit prince du rail. La compagnie bénéficiaire, South Western Railway (SWR), a implanté 135 panneaux le long de la ligne qui relie la gare londonienne de Waterloo à la petite ville d’Alton, 70 kilomètres au sud-ouest de la capitale. Ces fermes solaires sont ensuite reliées à un troisième rail dont sont équipées les voies britanniques pour conduire l’énergie. Ainsi, le train y est connecté en permanence. Entre les deux, des transformateurs abaissent la tension pour injecter l’électricité dans le réseau, en sécurité.

Résultat de recherche d'images pour "Riding Sunbeams: First Light"

Du soleil en Angleterre ? Surprenant qu’un tel projet naisse en Angleterre peu réputée pour son soleil radieux. Mais une récente loi oblige les transports à réduire leurs émissions de gaz à effets de serre, et justement SWR se targue d’avoir fait chuter les siennes de 33% l’an dernier et estime atteindre 60% de moins dans cinq ans.

Piqûre de rappel : l’énergie solaire provient de l’action des photons sur les panneaux photovoltaïques, donc de la luminosité et non de l’ensoleillement.

Selon une étude locale, “un système similaire pourrait fournir 6% de l’énergie utilisée sur le métro de Londres et 20% de l’électricité utilisée par le réseau Merseyrail à Liverpool ». Ce qui permet à Riding Sunbeams de faire de doux rêves : devenir le « premier parc de traction solaire au monde » d’ici 2020.

 

Angleterre Energie solaire train électrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire