Première mondiale : la Suisse fera bientôt voler des avions au kérosène solaire
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Déjà demain / Première mondiale : la Suisse fera bientôt voler des avions au kérosène solaire
Première mondiale : la Suisse fera bientôt voler des avions au kérosène solaire
Robin Ecoeur |  08/03/2022 17:19
Première mondiale : la Suisse fera bientôt voler des avions au kérosène solaire

D’ici 2023, la compagnie Swiss fera voler des avions avec du kérosène synthétique produit à partir de l’énergie du soleil. Une alternative aux combustibles fossiles et une manière d’avancer vers un futur plus respectueux de l’environnement.

Des vols moins polluants en approche. On ne vous l’apprend pas : il y a de plus en plus d’êtres humains sur terre. En toute logique, le nombre de trajets en avion est lui aussi en hausse pour les prochaines années, alors que le secteur du transport aérien est pointé du doigt pour ses émissions de CO2  — à l’échelle mondiale elles représentent environ 2,4% du total des émissions.

Pour tenter d’envisager un futur plus vert pour le secteur, la groupe Lufthansa (qui possède Swiss) a noué un partenariat avec l’entreprise suisse Synhelion, spécialisée dans la production de carburant solaire. D’après ce communiqué de presse, Swiss deviendrait la première compagnie au monde à faire voler ses avions avec du kérosène produit à partir de l’énergie solaire. La date des premiers décollages est estimée à 2023. Ceci étant dit, la compagnie n’a pas indiqué combien d’appareils au total voleront avec ce fameux carburant solaire.

Là où il y a du kérosène, il n’y a pas de plaisir. La production de carburant solaire s’avère relativement simple. Dans un réacteur, la chaleur du soleil convertit de l’air (et plus précisément le CO2 et l’H2O) en gaz de synthèse. Celui-ci peut ensuite devenir du kérosène, de l’essence ou du diesel. Son avantage, au-delà d’être renouvelable et zéro carbone (la combustion du carburant produit la même quantité de CO2 puisée dans l’air pour le fabriquer) est qu’il est compatible avec les véhicules, les navires ou les avions existants.

Aujourd’hui, l’une des problématiques se situe autour du prix : le carburant solaire serait deux à quatre fois plus cher. Synhelion espère cependant trouver des manières de réduire les coûts pour vendre son carburant à un prix compétitif (environ 1 franc suisse le litre).

D’abord hybride, et plus si affinités. Pour fournir la quantité de kérosène nécessaire à la compagnie aérienne, Synhelion compte construire une première usine de production cette année, à Juliers en Allemagne. Pour l’instant, d’après La Tribune de Genève, cette installation permettra de produire 80 tonnes de carburant par an. Or, « un Boeing 777 siphonne 80 tonnes lors d’un vol long-courrier », écrit le journal. En d’autres termes : le carburant solaire sera dans un premier temps mélangé à du « vrai » kérosène pour faire voler les avions.

En revanche, d’ici 2030, Synhelion ambitionne de fabriquer 700 000 tonnes de kérosène par an, soit la « consommation de la moitié de l’aviation civile suisse ». Un chiffre déjà plus réjouissant pour la planète.

Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !