La première maison 100% bio vient d'être construite au Danemark
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
La première maison 100% bio vient d’être construite au Danemark
Hilaire Picault |  09.12.2017
La première maison 100% bio vient d'être construite au Danemark

Des designers danois ont construit en secret une maison entièrement faite en déchets végétaux recyclés et traités pour une isolation parfaite. L’intérêt ? Un impact environnemental quasi nul.

Another brick in the waouh. Il y a quelques années, seuls les passionnés parlaient de maisons passive. Aujourd’hui, on ne compte plus les façons de rendre un bâtiment autonome ou réduire ses consommations énergétiques (comme les toits végétalisés, ou les maisons enterrées). Un cran plus loin dans la démarche écologique, leur impact sur l’environnement se limite aux menuiseries et aux raccords aux réseaux.

C’est à une équipe de designers danois que l’on doit ce qu’on peut appeler un « tour de magie » puisque le studio Een til Een a construit la première maison entièrement bio en secret à Middelfart, au Danemark avant de la dévoiler aux visiteurs.

Bonne herbe. Le tour de force des Danois est d’avoir mis au point un système de conversion des déchets agricoles en matériaux de construction durables. Des herbes, des foins, des algues sont nettoyés, asséchés, compactés et moulés en « briques » et « planches » agglomérées.

Pas d’inquiétude de se retrouver dans la maison des trois petits cochons, les surfaces sont traitées pour l’isolation. Cette fois, c’est la société norvégienne Kebony qui s’est chargée de rendre ces revêtements étanches, par un procédé qui rend le matériau idéal pour des cloisons ou du bardage extérieur par exemple.

Recyclage vertueux. En d’autres circonstances, tous ces végétaux récupérés auraient bien été ramassés et brûlés pour chauffer telle cheminée ou usine, mais ils auraient alors dégagé une fumée et des émissions polluantes. Avec le système d’Een til Een, la construction est pour ainsi dire zéro impact. Le studio a pris soin de bâtir son pavillon sur pieux vissés, donc sans creuser de fondation. Cela vous en bouche un coin – ah bah non, il n’y a pas de trou du coup.

La porte est ouverte. Si aucun prix n’a été communiqué et que les designers reconnaissent avoir appris de leur erreur tout au long du chantier et de la conception, le projet est aujourd’hui validé par les spécialistes de tous bords et cofinancé par le Fonds pour la construction écologique du ministère de l’Environnement danois. On devrait donc voir ces maisons d’herbes folles pousser au travers de la Scandinavie.

Sachant que d’autre part, on a vu cette année en vente la première maison passive en série, il nous reste à guetter les futurs préfabriqués bio.

 

Architecture Bio Danemark Recyclage Surcyclage

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire