Pourra-t-on encore se garer en ville demain ? ZenPark nous dévoile l’avenir du stationnement
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Déjà demain / Pourra-t-on encore se garer en ville demain ? ZenPark nous dévoile l’avenir du stationnement
Pourra-t-on encore se garer en ville demain ? ZenPark nous dévoile l’avenir du stationnement
Hilaire Picault |  23/01/2022 17:40
Pourra-t-on encore se garer en ville demain ? ZenPark nous dévoile l’avenir du stationnement

Actuellement Paris supprime un stationnement sur deux en voirie et compte faire payer les deux-roues motorisés alors que dans le même temps, les bornes de voitures électriques sont toutes squattées. Pourtant selon le patron de ZenPark, tout va bien : il reste bien assez de places... si on se les partage intelligemment.

ZenPark a 10 ans : au-delà des félicitations, quel bilan tirez-vous de ces 10 années ?

Il y a 10 ans, le parking partagé n’existait pas en France. Zenpark a créé le secteur et fait évoluer la réglementation liée à la sécurité incendie dans les immeubles pour ça… Désormais nous proposons à plus d’un demi-million de clients automobilistes près de 1300 parkings privés mais partagés et réservables en ligne. En 2021, notre place de marché enregistrait 1 recherche de stationnement toutes les 4 secondes. Notre pari d’il y a 10 ans est aujourd’hui assurément un succès.

“Nous sommes sans doute le seul acteur du stationnement à militer pour limiter la construction de parkings et les optimiser.”

Comment la pandémie a-t-elle impacté ce secteur ?

Tout s’est accéléré. D’une part, les déplacements professionnels ont fortement baissé, réduisant l’occupation de certains parkings. D’autre part, la vente de véhicules électriques a fortement augmenté, entraînant des enjeux de recharge pour les immeubles et entreprises. Enfin, l’e-commerce s’est fortement développé, conduisant la logistique urbaine à rechercher des espaces pour faciliter ses livraisons sur le dernier kilomètre. Tous ces nouveaux usages conduisent à repenser les espaces de parking. Comme beaucoup, notre activité a connu un ralentissement en 2020 du fait des mesures de confinement. Nous avons mis à profit cette période pour concevoir le flex parking en accompagnant les entreprises dans leur transformation vers le télétravail et le flex office.

Aujourd’hui, la tendance est à la suppression des stationnement en surface. Comment faire face à ce manque ?

Cette tendance est une aubaine pour l’environnement, l’immobilier et le transport constituant plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre. Et l’artificialisation des sols est un fléau pour la biodiversité. Nous sommes sans doute le seul acteur du stationnement à militer pour limiter la construction de parkings et les optimiser. Autrement dit, trouver des solutions de stationnement en utilisant au mieux les infrastructures existantes. Par exemple, nous exploitons depuis 2017 à Marseille un parking de 600 places. Pour autant, ce parking répond efficacement aux résidents, employés, ou visiteurs du quartier comme s’il en proposait 200 de plus, ce qui économise environ 1000 tonnes d’émission de CO2 par an…

L’Île-de-France fait la chasse aux deux-roues sur les trottoirs et rend leur stationnement payant. Pour vous, est-ce la solution ?

Très difficile d’anticiper ce que vont faire des motards. Mais si j’avais à faire un pari, je dirais que nous – puisque je suis motard depuis plus de 30 ans – ferons massivement le choix d’un stationnement dans la rue, même payant. Car les principales raisons de ce choix de mobilité (pas de bouchons, ni de galères pour stationner) seront préservées. En France, un deux-roues est volé toutes les 10 minutes environ. Tout motard préférera stationner dans un lieu de passage. Une raison supplémentaire qui me laisse penser que la pratique du parking en deux-roues motorisés va être différente de celle de la voiture. Mais la première raison mentionnée par nos clients automobilistes pour se garer en parking est la disponibilité ; le tarif ne vient qu’en seconde position. Alors…

Parlons voitures électriques : les places de recharge dans les parkings sont régulièrement squattées… Comment les acteurs du stationnement peuvent-ils dénouer cette situation ?

Face aux 10 millions de véhicules électriques attendus d’ici à 2030, les bornes de recharge en voirie ne pourront pas répondre à la demande. Les parkings ne sont pas adaptés à les remplacer : leur nombre est très limité et ils sont mal distribués pour couvrir le territoire. Alors, où va-t-on se recharger ? Zenpark propose “Plug&Share”, une borne de recharge partagée pour immeubles. En moyenne, une borne privative est utilisée moins d’une journée par mois pour satisfaire aux besoins d’un unique véhicule électrique. Avec notre solution, nous proposons en quelque sorte une mini-station de recharge dans votre parking privé, qu’il soit résidentiel ou d’entreprise.

La recharge privative en immeuble, c’est comme si l’on avait un ascenseur par appartement. Zenpark propose de transformer chaque parking en mini-station de recharge.”

Finalement l’avenir du stationnement, vous le voyez comment ?

Radieux ! Dans un contexte de pénurie de places de stationnement, il s’agit d’accompagner les pratiques des automobilistes grâce à une meilleure utilisation des parkings partagés et flex parkings (en entreprise). Tout nous pousse à repenser les parkings comme des zones de services dépassant le domaine de la mobilité. Qui vous dit que les parkings ne seront pas demain les plus grandes zones de stockage d’énergie électrique grâce à la recharge bidirectionnelle ? Ou les sites les plus adaptés pour accueillir des data centers ? Cette approche, qu’on nomme “parking-as-a-service” est la définition même de ce que Zenpark construit depuis 10 ans : réinventer les espaces de parkings et optimiser leur utilisation, pour limiter l’artificialisation des sols.

Plus d’infos : www.zenpark.com

 

Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !