" layout="nodisplay"> Pourquoi veut-on toujours aller plus vite en voiture ? Un psy nous explique
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Déjà demain / Pourquoi veut-on toujours aller plus vite en voiture ? Un psy nous explique
Pourquoi veut-on toujours aller plus vite en voiture ? Un psy nous explique
Antoine Gillet |  27/01/2022 11:24
Pourquoi veut-on toujours aller plus vite en voiture ? Un psy nous explique

Les Français aiment rouler vite et cela se voit au classement des contredanses les plus distribuées. En 2019, dernière année sans confinement, les excès de vitesse de moins de 20 km/h se sont classés en première position du top des infractions. Florent Varet chercheur en psychologie sociale à l’Anthropo-Lab de Lille, nous décrypte les raisons de ce comportement dangereux.

Si les amendes pleuvent, elles ne semblent pas effrayer les conducteurs, pourquoi ne sont-elles pas dissuasives ? 

La peur de l’amende est insuffisante pour amener un respect strict des limitations de vitesse. Néanmoins de nombreux travaux de recherches montrent qu’elles provoquent un changement de comportement. Une baisse de la mortalité routière, des accidents et de la vitesse est constatée depuis une dizaine d’années; ce qui correspond à la mise en place des radars automatiques et de leur augmentation.

Y a-t-il des raisons qui pourraient expliquer pourquoi nous cherchons à aller toujours plus vite en voiture ? 

Tout dépend de la perception que l’on va avoir de l’environnement, de la route, du contexte, des facteurs psychologiques ou sociaux. Pour comprendre ce comportement, on doit prendre en compte les interactions des différents facteurs.

“La transgression est un rite de passage pour les adolescents et la vitesse peut en faire partie”.

Est-ce que c’est un comportement que l’on retrouve particulièrement chez les jeunes ? 

Chez les jeunes conducteurs encore en apprentissage, il y a une forte influence des comportements des parents. Quand on est enfant on a tendance à observer la route, on apprend d’eux et on les prend comme modèles. Si l’on a des parents qui roulent systématiquement vite avec un discours qui banalise tout ça, on aura tendance à reproduire le même schéma par la suite et estimer qu’il n’est pas dangereux de rouler vite, et donc à le faire plus facilement. 

Au-delà des parents, si un tel comportement dangereux vient de l’influence de notre entourage, les fréquentations jouent-elles alors un rôle ? 

Bien évidemment, les amis influencent. Ceux qui ont eu le permis avant nous influent sur notre comportement. Quand on est jeune adulte on va être assez sensible aux opinions de nos collègues et amis. Et on veut agir de la sorte pour s’affirmer, la transgression est un rite de passage pour les adolescents et la vitesse peut en faire partie. 

“Les hommes sont plus impliqués que les femmes dans les excès de vitesse.”

La vitesse vient-elle remplir une quête de sensation fortes ? 

Dans la vie quotidienne, nombreux sont ceux à privilégier la recherche de sensation fortes. Les individus qui présentent ce trait de personnalité sont des gens qui auront tendance à rouler plus vite. La vitesse leur permet de combler cette quête de sensations fortes. Il s’agit de se mettre en danger tout en contrôlant l’environnement. Ils réfléchissent de la sorte : si je prends des risques et que je n’ai pas d’accidents, cela me montre à moi-même et aux autres que je suis compétent et que je sais gérer.

Fast and Furious 9 : Vin Diesel tease le prochain opus

Est-ce que nous pouvons aussi associer ce désir de vitesse à la virilité ?  

Au niveau des statistiques, c’est assez clair. Les hommes sont plus impliqués que les femmes dans les excès de vitesse. Le fait d’avoir une personnalité masculine est associé à ce comportement car la vitesse est une manière d’exprimer et d’affirmer sa virilité. Plus généralement, on a tendance dans différentes cultures à associer masculinité avec comportements à risque et transgression des règles.

On associe souvent propriétaires de grosses « bagnoles » et quête de virilité. Ceux qui possèdent de tels véhicules ont-ils des comportements à risque ? 

La qualité de l’habitacle et de la voiture joue. Les modèles plus haut de gamme sont mieux insonorisés et on aura donc tendance à moins entendre les bruits du moteur et de la route. Différentes études montrent que le fait de conduire un véhicule haut de gamme et luxueux amène à le conducteur à contourner les règles plus fréquemment. Être dans un véhicule de ce type peut amener un sentiment de pouvoir et l’automobiliste peut alors s’octroyer une plus grande marge de transgression sur la route…

En juillet 2022, l’Europe imposera un système dadaptation intelligente de la vitesse sur tous les nouveaux véhicules. Les conducteurs pourraient-ils compenser et se décharger sur d’autres infractions ? 

Rouler vite peut permettre de répondre à différents besoins psychologiques : le contrôle, la recherche de virilité ou la quête de sensations fortes. Si l’on empêche les conducteurs d’avoir ce comportement, on peut imaginer qu’ils seraient tentés de compenser avec d’autres comportements à risque sur la route comme des dépassements dangereux ou de l’agressivité. Cependant, à ma connaissance, il n’y a pas encore eu de recherches l’ayant démontré.

Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !