Pour vivre sur ce phare, il faut détester l'Humanité (et posséder un hélicoptère)
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  01/10/2021 14:21
Pour vivre sur ce phare, il faut détester l'Humanité (et posséder un hélicoptère)

Si, Covid oblige, vous traversez une sévère crise de la quarantaine, ce phare situé au bout du monde devrait vous séduire... à condition de réussir à y accéder. Ça se passe en Islande, à Thridrangar.

Phare far away. Si vous lisez régulièrement Détours, vous savez qu’il est parfois question d’îles paradisiaques en vente pour le prix d’un appartement parisien. Il arrive parfois, comme dans l’article qui suit, que certaines destinations s’avèrent plus risquées. Et sur le podium, on trouvera désormais le phare de Thridrangar (dit “trois piliers de pierre”), un bâtiment posé au milieu de nulle part, et vivement conseillé aux plus féroces des misanthropes.

Posé sur trois gros cailloux près des îles Westmann, en Islande, le phare se compose, pour résumer, d’un… phare. Et d’une piste d’hélicoptère. Le tout à 34 mètres de hauteur, à flanc de falaise. Autant dire que les occasions d’aller faire une balade pour se dégourdir les jambes sont assez minces.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rob Nagle (@nagdoggie)

Merci la Seconde guerre mondiale. Si les photos du phare sont à couper le souffle, son histoire aussi. Débuté quelques mois avant la Seconde guerre mondiale, en 1939, le phare a été construit littéralement à mains nues par des alpinistes-bâtisseurs ne craignant pas l’eau froide de l’Atlantique nord. Terminée en 1942, la maison maritime a reçu plus tard – ô luxe – une piste d’atterrissage pour hélicoptère – étant entendu que ce n’est clairement pas à la portée du premier pilote venu.

Aujourd’hui, le phare de Thridrangar est considéré comme l’un des plus isolés au monde, et ici la mobilité est réduite à zéro. Les “heureux” locataires bénéficient en revanche d’une vue imprenable sur la mer, mais devront tenir plusieurs semaines (voire plusieurs mois) avant d’espérer faire une escale shopping sur la terre ferme. L’actualité aidant, on ne saurait que trop recommander l’endroit à celles et ceux qui s’estiment victimes d’une “dictature sanitaire” sur le continent; ici, vous serez seul.e et théoriquement, à l’abri de la fin du monde.

Certaines âmes plus courageuses que les autres ont récemment profité de l’endroit pour des événements inattendus, notamment le groupe islandais Kaleo qui y a fait une escale pour un concert qui, fatalement, n’a pas trop dû déranger le voisinage. La vidéo est à regarder ci-dessous, et rien que cela devrait vous donner le vertige. Ou l’envie de faire vos valises.

Architecture insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !