Pour réduire les vols, les vélos devront avoir une « plaque d’immatriculation » dès 2020
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Pour réduire les vols, les vélos devront avoir une « plaque d’immatriculation » dès 2020
Robin Ecoeur |  05/12/2019 11:01
Pour réduire les vols, les vélos devront avoir une « plaque d’immatriculation » dès 2020

Les vélos neufs vendus par un professionnel devront être marqués afin d’identifier le propriétaire, et ainsi empêcher la revente de bicyclettes volées.

1076 vélos volés par jour. Se déplacer à vélo implique d’avoir un antivol efficace. Même si de plus en plus de deux-roues (souvent électriques) sont bardés de technologies et possèdent des alarmes pour dissuader les voleurs, la majorité des cyclistes ne peuvent pas se protéger contre les larcins, très fréquents en France.

Treize deux-roues sont volés tous les jours à Paris et on recense 1076 vélos qui disparaissent chaque jour en France. Alors, pour essayer de lutter contre cette fatalité sans avoir besoin de cadenas connectés, comme celui de Squiddy par exemple, le gouvernement va mettre progressivement en place le marquage des vélos, « un système d’immatriculation qui permet d’identifier le propriétaire et d’empêcher la revente de bicyclettes volées ».

Protéger son vélo. Ce dispositif a pour but de recenser le plus de cyclistes possible pour freiner les vols et surtout la revente des vélos. Le fait d’avoir un document d’identification permettra aussi de vendre son deux-roues plus facilement, avec la preuve que celui-ci n’a pas été volé. Les revendeurs professionnels seront dans l’obligation, une fois la loi promulguée (l’Assemblée nationale a définitivement adopté le projet de loi le 19 novembre 2019), de marquer les engins neufs qu’ils vendent.

Les propriétaires de deux-roues pourront faire de même auprès des organismes conventionnés comme Bicycode, Paravol, Recobike ou Auvray Security afin aussi d’enrichir une base de données nationale d’identification sur laquelle se connectent les policiers. « Chaque année plus de 300 000 ménages sont victimes d’un vol de vélo, ce qui représente 10% des ventes. Ce phénomène est l’un des premiers freins à la pratique régulière du vélo et à son usage comme mode de déplacement au quotidien », explique le ministère.

Efficacité prouvée. Pour le moment, (seuls) 400 000 vélos seraient immatriculés en France. Le prix du marquage varie selon les organismes et les méthodes (gravure, sticker, etc.) allant de 10 euros chez Bicycode à 50 euros chez Auvray Security.

Selon la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB), qui a mis en place ce service, le marquage antivol à grande échelle a permis, dans d’autres pays européens, de réduire les vols de 30% et de restituer 40% des vélos volés à leur propriétaire. Dix euros pour augmenter ses chances de retrouver son vélo, c’est un bon deal.

marquage vélo vols

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !