Pour passer le bac, il fait 200 km en taxi escorté par les gendarmes
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Pour passer le bac, il fait 200 km en taxi escorté par les gendarmes
Hilaire Picault |  09/07/2021 10:02
Pour passer le bac, il fait 200 km en taxi escorté par les gendarmes

C’était mal parti, l'ado avait raté son arrêt de train. Mais tout le monde s'est serré les coudes pour l’amener à destination. Après ça, l’oral n’était qu’une formalité à passer.

Un jeune bachelier de Paris était inscrit dans un lycée de Reims. Élève de première, il se prépare mardi 29 juin à passer l’oral du bac de Français avant de prendre son TGV à la gare de l’Est. Mais tout va aller de travers…

Trop occupé à réviser, le jeune homme oublie de descendre à la gare TGV Champagne-Ardenne. Le train file alors droit en Lorraine et le garçon se retrouve debout sur le quai à Nancy. En panique, il se confie à un chef de gare ; surprise, la SNCF a un programme spécial pour ce genre de situation, et va le prendre en charge dans le cadre du programme SNCF Exam. Le cheminot va lui trouver un taxi que la SNCF prendra à ses frais, à hauteur de 450€.

Le chauffeur de taxi nancéien se sent alors complètement investi pour sauver le bac du garçon : « Je voyais le gamin comme mon fils, c’est un sentiment familial » s’est-il ouvert à France Bleu. Il va alors prendre la nationale et mettre le turbo pour abattre au plus vite les 200 kilomètres qui séparent Nancy du lycée de Reims, sans se préoccuper ni des risques ni des lois. Ce que ne manqueront pas de constater les gendarmes…

Arrêté bien au-dessus des 90 km/h autorisés, le taxi devra s’expliquer devant les militaires qui décident alors de faire descendre le jeune homme… et de le faire monter dans leur voiture. C’est donc en véhicule siglé de la gendarmerie nationale que le lycéen arrivera à son oral. La chaîne de l’amitié aura permis de limiter son retard à 30 minutes seulement. Selon ses amis, ce jour-là, il a passé l’examen sans plus de stress. Après tout, que pouvait-il lui arriver de pire aujourd’hui que de frôler un accident à grande vitesse, se retrouver seul à moins de 18 ans dans une ville inconnue et se faire arrêter par les gendarmes ? Quant au taxi, il y a de grandes chances qu’il doive prochainement repasser… un examen.

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !