Pour éviter la contagion, l'Académie de médecine recommande de... se taire dans le métro
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Pour éviter la contagion, l’Académie de médecine recommande de… se taire dans le métro
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  24/01/2021 20:03
Pour éviter la contagion, l'Académie de médecine recommande de... se taire dans le métro

Gestion du Covid-19, épisode 345 : dépassés par les événements, effrayés par le spectre d'un troisième confinement, les autorités et l'Académie de médecine émettent en cette fin de janvier de nouvelles recommandations dans l'espace public. Dont l'une plus surprenante que les autres, pour ne pas dire plus.

Est-ce que ce monde est sérieux ?” On doit cette vraie question à Francis Cabrel (c’était en 1994 sur le titre La corrida). 27 ans plus tard, on se dit qu’elle résume bien l’étrangeté de notre époque. La raison de cette réflexion est la dernière recommandation par l’Académie de médecine française, invitant tous les usagers des transports en commun à se taire quand ils prennent le bus ou le métro. Motif invoqué : limiter la circulation de particules dans l’air dans des espaces fermés, et ainsi éviter que le Covid-19 ne fasse encore plus de victimes. Une recommandation certes fort louable, mais quasi impossible à imposer dans les faits.

Cette déclaration intervient trois mois après une déclaration du ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, qui déclarait que le risque d’attraper le Covid-19 dans les transports était quasi nul. Une déclaration de facto aujourd’hui contredite en partie par l’Académie de médecine, mais aussi par le gouvernement qui “invite” les Français à délaisser les masques artisanaux (en tissu), jugés moins filtrants, ainsi qu’à augmenter la distanciation physique, de 1 à 2 mètres entre chaque personne. La raison de ce retournement de veste (ou de masque) est la crainte que le variant anglais, plus contagieux, n’aggrave une situation sanitaire jugée précaire. Tout cela n’a pas empêché la même Académie de médecine de contredire les recommandations d’Olivier Véran, ministre de la Santé, en avançant que ces nouvelles mesures “manquent de preuves scientifiques“, que “l’efficacité des masques grand public n’a jamais été prise en défaut dès lors qu’ils sont correctement portés” et qu’une distanciation de deux mètres est “une proposition défendable en théorie mais inapplicable en pratique“. En clair, on n’y comprend plus rien.

Photos gratuites de à l'intérieur, chemin de fer, concentrer

Si l’on devait ainsi résumer l’ensemble des recommandations faites aux usagers des transports en commun, il faudrait donc dès à présent s’éloigner de toute personne d’au moins deux mètres, porter des masques dits réglementaires, si possible n’emprunter les bus et métros qu’aux heures creuses (et ce avant 18h, heure du couvre-feu) en laissant un siège libre à côté de soi, le tout en évitant de parler sur l’ensemble de son trajet. Pas certain que les Français, notamment ceux de la ligne 13 du métro parisien, parviennent à intégrer ces mesures changeantes comme le Covid-19. À terme, ces cafouillages médiatiques risquent de définitivement décourager les usagers d’emprunter les transports en commun, faisant ainsi le jeu de ceux qui refusent de changer leur position sur l’autosolisme, véritable drame écologique. Peut-être vaudrait-il mieux se taire, oui, et pas que dans le métro.

coronavirus Mobilité partagée

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !