Pour éradiquer les camions du centre-ville, Strasbourg veut les remplacer par... des péniches
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Pour éradiquer les camions du centre-ville, Strasbourg veut les remplacer par… des péniches
Hilaire Picault |  30/10/2019 18:48
Pour éradiquer les camions du centre-ville, Strasbourg veut les remplacer par... des péniches

Après avoir lancé une guerre contre les livreurs, la mairie va relancer le transport fluvial.

L’Eurométropole de Strasbourg a voté haut la main : dès janvier 2021, les 33 communes qui la composent vont mettre en place leur Zone à faibles émissions (ZFE), interdisant la circulation des véhicules sans vignette Crit’Air. Chaque année, le niveau d’interdiction montera pour atteindre les Crit’Air 2 en 2025. À court terme, les premiers visés sont les moteurs diesels et en particulier les poids lourds qui asphyxient la “capitale de l’Europe” selon Jean-Baptiste Gernet l’adjoint en charge de la mobilité :

Les camions des livreurs matinaux dans l’hyper-centre représenteraient 17% des émissions de CO2 de toute l’agglomération.

Raison pour laquelle, en septembre, la ville a déjà voté l’interdiction de circuler pour les véhicules de livraison sur la « Grande-Île ». Les riverains applaudissent, ils vont pouvoir respirer et les rues seront moins encombrées. Mais les commerces du centre de Strasbourg, classé à l’Unesco, sont moins heureux. Qu’à cela ne tienne, l’agglomération a déjà trouvé sa solution : remplacer les camions par des bateaux.

L’Eurométropole a donc lancé un appel à projets pour faire transiter les marchandises par péniches et barges sur l’île. Ces dernières peuvent transporter autant que plusieurs dizaines de camions sans prendre de place dans les bouchons. À quai, leurs chargements devraient être réceptionnés et livrés par des véhicules propres, que ce soit des vélos-cargos ou des camionnettes électriques.

La ville avait déjà procédé à un test fin 2018 en réceptionnant des pavés par voie fluviale pour la rénovation d’un quartier piéton. Ce qui fait que le quai des Pêcheurs est déjà prêt à réceptionner les transporteurs. « Si l’exemple réussit, s’engage l’adjoint au maire, cela permettra d’aller plus loin et d’aménager d’autres plateformes. » Pourquoi cela n’irait-il pas ? Après tout, à Paris, Franprix approvisionne déjà ses 300 magasins par barge supportant 40 conteneurs depuis 2012.

 

logistique Strasbourg transport fluvial

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !