Pour échapper à la police, il roule pendant 6 heures à... 50 km/h
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Pour échapper à la police, il roule pendant 6 heures à… 50 km/h
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  22/02/2021 16:02
Pour échapper à la police, il roule pendant 6 heures à... 50 km/h

Un cambrioleur californien a joué un drôle de jeu avec la police : les garder à distance en roulant le plus lentement possible. Quitte à s’arrêter. Voici l'histoire de la plus lente course-poursuite de tous les temps.

Le 2 février, peu après 1H25 du matin, la police de Los Angeles a arrêté un homme pour délit de fuite. Et pour cause : ce Californien était poursuivi depuis 6 heures. Vers 19h00, les agents avaient été alertés qu’un automobiliste portait une arme à feu, comme le rapporte NBC, mais à l’approche du véhicule de patrouille, cet homme s’est échappé, initiant ainsi une terrible course-poursuite.

Feux rouge grillés, circulation à contresens, excès de vitesse dans les rues des quartiers résidentiels, slalom entre les voitures… Au bout d’une heure sans être pris, il se lança sur la voie rapide 110, cap au sud. Avant de faire demi-tour et foncer plein nord. C’est là qu’il a commencé à changer de tactique : il a ralenti pour rouler entre 40 et 50 km/h.

La police aurait pu aisément le rattraper ou percuter la voiture latéralement pour faire perdre le contrôle au chauffeur. Mais comme l’explique le sergent Juan Garcia, « Nous n’avons pas le droit de réaliser [cette] manœuvre tactique de poursuite sur un suspect que nous pensons armé, car cela nous expose trop une fois la voiture retournée. » Les agents craignant d’être des cibles faciles une fois face à face, il a donc fallu attendre que le chauffard s’arrête. Et c’est ce que l’homme a fait ; plusieurs fois, même.

Les policiers craignaient une feinte car l’homme – entre temps identifié comme cambrioleur récidiviste – avait été aperçu en train de changer de vêtements dans sa voiture. Mais, après avoir ralenti encore au point de s’immobiliser, il a redémarré plusieurs fois dès que les policiers mettaient pied à terre. Et ce pendant des heures.

L’histoire a pris fin après que ses pneus ont rendu l’âme. Il a encore roulé sur les jantes à près de 30 km/h avant de finalement stopper et se rendre. Enfin presque : braqué par les agents, il levait les mains mais les re-baissait dès que les policiers avançaient. Malgré six heures d’action et de tension, l’homme a été arrêté à seulement 64 kilomètres de son point de départ. Sa mère a fait savoir qu’il était atteint de maladie mentale et peu conscient de ses actes. L’arme à feu qui lui valut sa longue fuite n’a, elle, pas été retrouvée… et personne ne souhaite refaire la route à l’envers.

Course automobile Police

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !