Pour battre le cancer, il refait le tout premier Tour de France... en 7 jours seulement
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Pour battre le cancer, il refait le tout premier Tour de France… en 7 jours seulement
Hilaire Picault |  23/06/2021 16:45
Pour battre le cancer, il refait le tout premier Tour de France... en 7 jours seulement

Une course ultra-condensée faite par un amateur pour la bonne cause car les fonds seront reversés à la recherche contre un cancer infantile. Ne ratez pas l’échappée, sur vos routes cette semaine.

Un siècle avant le Vélib. Dans l’histoire du rock, il y a pléthores d’ingénieurs du son ou de roadies qui sont devenus musiciens. Des membres de Pink Floyd, Motörhead et Oasis marchaient derrière les groupes avant de devenir célèbres. Mais dans le cyclisme, c’est plus rare. C’est pourtant le cas de Frédéric Machabert, attaché de presse pour l’équipe AG2R qui aime pédaler sur son temps libre. Suffisamment pour se lancer dans un surprenant marathon : quasiment 2500 kilomètres de route, sur les traces du tout premier Tour de France. En 6 jours.

Il n’y avait alors que 59 intrépides concurrents et un Tour réduit au vue des cartes d’aujourd’hui. Mais il fallait vraiment vouloir manger du bitume avec les engins de l’époque – et l’état de la voirie… Les étapes ne seront pas 100 % identiques au tracé d’antan mais les points de passage ont été respectés ainsi que le kilométrage. Mais si les pionniers de la Grande boucle sont partis le 1er juillet et arrivés le 19, les héros de 2021 ne mettront qu’une semaine, en incluant même un jour de repos.

6 étapes, 90 h de vélo. Avec ses deux compères Thibault Jean et Laurent Charbonnier, Frédéric est parti mardi 22 juin de Montgeron dans l’Essonne, pile devant l’hôtel restaurant « Le Réveil matin » où les 60 premiers concurrents ont pris leur café avant de s’élancer. Comme ses intrépides prédécesseurs, le trio s’est élancé pour rejoindre Lyon, d’une traite. Roulant à près de 30 km/h, ils ont essuyé les averses qui les ont forcé à stopper, de nuit mais plus tôt que prévu, comme le raconte le Progrès.

Avec un coup de main de leur voiture balai, ils sont partis de Lyon avec les yeux tournés vers Valence, Orange, puis Salon-de-Provence… L’arrivée à Toulouse le troisième jour, après un passage par Marseille, sera comme un bienfait pour les muscles épuisés. Le lendemain, seulement 268 kilomètres pour atteindre Bordeaux avant une grande traversée de 471 bornes entre Nantes et la Tour Eiffel. Là seulement ils pourront poser les bicyclette et réaliser la prouesse qu’ils ont réalisée. C’est-à-dire sauver des enfants, rien de moins.

All Stars. Car c’est l’enjeu primordial de cette course. Recueillir des fonds pour Les Étoiles Filantes, l’association qui réalise les rêves des enfants atteints d’un cancer incurable, le gliome infiltrant du tronc cérébral. Malgré les intempéries, la douleur, l’épuisement, et peu importe comment finira cette course, Frédéric le répète à sa communauté à chaque post instagram : « On n’oublie pas la cagnotte ». L’argent servira aussi à la recherche contre cette maladie. Alors foncez les encourager et surtout, pour les acclamer, pour revivre une page de notre passé ou pour que ces mômes puissent faire leur propre échappée, vous aussi, participez à la collecte.

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !