Pour 60% des Français, les villes ne sont plus adaptées aux piétons (et c'est la faute des voitures)
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
Pour 60% des Français, les villes ne sont plus adaptées aux piétons (et c’est la faute des voitures)
Hilaire Picault |  27/10/2021 10:17
Pour 60% des Français, les villes ne sont plus adaptées aux piétons (et c'est la faute des voitures)

Dans une étude nationale, les piétons jugent durement les villes françaises et réclament des actions de la part de leurs élus.

Marche ou rêve ? Aujourd’hui, 6 Français sur 10 marchent tous les jours et autant trouvent cela « agréable ». Un constat réalisé par l’association Place aux piétons, qui surveille la « marchabilité » de nos villes en interrogeant 68 500 Français. Un enthousiasme qui cache une profonde disparité entre les grandes métropoles et les petites communes : quand on leur demande de noter leur ressenti de piéton, les Français des communes de moins de 5000 habitants jugent leur ville « plutôt favorable » et notent 10/20, mais les résidents des villes de plus de 200 000 habitants ne mettent que 7/20, les jugeant « plutôt défavorables » aux piétons.

Dégage de mon trottoir. En cause, 6 Français sur 10 accusent des conflits avec les véhicules motorisés, et autant trouvent qu’il est « dangereux » de se promener pour les enfants, personnes âgés et personnes à mobilité réduite. Le manque de confort est aussi pointé du doigt, attribué aux empiétements des trottoirs par des poubelles ou des terrasses (69%) mais aussi (67%) des stationnements non autorisés de voitures, livreurs et deux-roues.

Image

Pour que ça change. Afin d’améliorer cet état de fait, les piétons réclament un meilleur entretien des trottoirs et zones piétonnes (41%), la verbalisation des véhicules gênant la marche (28%) la réduction de la vitesse autorisée (27%) près des lieux rassemblant des piétons (écoles, commerces…). Finalement, 70 % des interrogés réclament des aménagements pensés pour les marcheurs : bancs, fontaines, WC…

Des chiffres qui rappellent que les Français ont encore recours à la marche, avant, entre ou à la place d’autres transports et seraient prêts à marcher plus. Avec le temps, l’urbanisme des villes s’est développé autour de la multiplication des routes, au mépris des marcheurs ; il ne tient qu’à nous de ne pas répéter cette erreur maintenant qu’explosent les pistes cyclables et les mobilités individuelles (trottinettes en tête).

Crédit photo Une : friendsoftheearthscotland

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !