Pour 3 Français sur 10, il faut interdire les voitures essence dans les grandes villes
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
Pour 3 Français sur 10, il faut interdire les voitures essence dans les grandes villes
Robin Ecoeur |  23/11/2021 16:42
Pour 3 Français sur 10, il faut interdire les voitures essence dans les grandes villes

C’est une étude de l’Ifop, pour le fournisseur d'énergie OVO Energy France et publiée dans le JDD, qui révèle ce chiffre : 30 % des Français ne veulent plus de voitures polluantes en ville. Et 66% pensent que la voiture thermique aura disparu dans 20 ans.

Un jour, la voiture thermique n’existera plus. Personne ne connaît la date précise de son arrêt de mort, mais les villes à travers le monde sont en train de le signer (en 2025 pour Paris par exemple, en 2028 pour Strasbourg et 2035 pour l’Europe). Que pensent les Français de ces décisions prises au nom de la protection de la planète et des réductions des émissions de CO2 ? Une étude Ifop publiée dans le Journal du Dimanche (JDD) donne la température concernant plusieurs sujets brûlants du moment.

Même si d’après l’étude,  79% des Français ont une « bonne image » des véhicules thermiques, 30% sont pour leur interdiction dans les grandes villes. Un taux qui monte à 38% chez les Franciliens (des habitants qui profitent d’un réseau de transport en commun dense), et un choix visiblement guidé par l’aspect financier pour 40% des sondés. Sans oublier l’inquiétude écologique grandissante autour des véhicules les plus polluants, mais qui n’empêchent pas les Français d’être encore sur la réserve : seulement 56% auraient une image positive des voitures électriques. 

Voitura non grata. Plus surprenant encore : 66% des personnes interrogées pensent que d’ici 20 ans, les voitures thermiques n’existeront plus en France. Et ce chiffre peut s’expliquer par les réponses à la question « quels moyens de transport constituent l’avenir de la mobilité quotidienne selon vous ? ». Les Français ont répondu les véhicules hybrides en 1 (39%), la voiture électrique en 2 (36%) et le vélo électrique en 3 (24%). La thermique arrive en cinquième position avec 20%. Si les hybrides sont en tête, c’est aussi parce que la voiture électrique ne fait pas l’unanimité. L’étude révèle plusieurs freins à l’achat, comme la faible autonomie, le prix ou encore la faible densité du réseau de recharge. D’ailleurs, si les personnes interrogées devaient changer de voiture aujourd’hui, ils opteraient à 41% pour une thermique, à 47% pour une hybride ou une électrique et à 8% pour une hydrogène.

En résumé, les Français sont divisés sur plusieurs points, notamment car le pays est lui-même fragmenté et que les usages varient grandement entre les citadins et ceux qui vivent dans des zones plus rurales. Mais une révolution est en marche. Simplement, elle prendra du temps à s’imposer au niveau national.

Le détail de l’étude est à retrouver ici.

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !