Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    Memphis meat chicken

    Aucun poulet n’a été tué pour créer cette escalope

    En finir définitivement avec les violences animales, les nuisances et la pollution liées à l’élevage est à portée de main. Enfin, de gant en caoutchouc, puisque l’idée d’une start-up californienne est de fabriquer la viande en laboratoire.

    Les créateurs de la start-up Memphis Meats viennent d’organiser un petit banquet de printemps pour la presse. Au menu ? De la viande de poulet et de canard entièrement créée en laboratoire. Plus de basse-cour, plus de cages, seulement des cuves où des cellules souches prélevées sur des animaux vivants ont été brassées avec des nutriments comme on le ferait pour de la bière. Jusqu’à obtenir le graal des déjeuners : une viande clean.

    À en croire les témoignages des San-Franciscains qui ont eu l’honneur de goûter du poulet frit et un canard à l’orange spécialement préparés pour l’occasion, le goût de cette viande de culture ressemblerait vraiment à ce qu’on connaît. Voire mieux : une des participantes, Emily Byrd du Good Food Institute, confiait au Telegraph : « La sensation en bouche était superbe et tendre. C’était tellement bon que j’ai presque oublié de mâcher. »

    Ni l’œuf, ni la poule. Fini les bestioles qui grandissent dans des conditions qu’on ne souhaiterait pas même à son pire ennemi. Plus besoin de produire de céréales en intensif pour nourrir les animaux, ni eau ni espace gaspillés, aucun rejet chimique. C’est un gain environnemental gigantesque. En l’état, il n’y a qu’un seul problème : le prix.

    Formule du midi à 16 000 €. À ce jour, la production d’un kilo de cette viande propre coûte autour de 18 000 $. Normal, à ce stade il s’agit de recherche fondamentale. À titre de comparaison, décrypter un génome humain au début des années 2000 coûtait plusieurs millions d’euros contre environ mille seulement aujourd’hui. Les équipes de Memphis Meats comptent dessus ; en 2016 ils avaient réussi le même exploit avec un bœuf propre, pour un coût deux fois supérieur à celui du poulet. Une progression rapide qui permet d’envisager une commercialisation pour 2021. Cela vous laisse le temps de vous préparer mentalement et de mitonner une petite sauce BBQ maison.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.