La Pologne veut devenir le leader européen du transport propre
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
La Pologne veut devenir le leader européen du transport propre
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  18.06.2018
La Pologne veut devenir le leader européen du transport propre

Bus électriques, usines de batteries, lois incitatives pour les voitures électriques... La Pologne a les fils qui se touchent. Son objectif : un million de véhicules sur les routes d'ici 2025.

E-mobilité. Les derniers seront les premiers. La maxime marche plutôt bien avec nos amis polonais quand il s’agit de l’électrification de ses véhicules. En 2016, la Pologne ne comptait que 320 stations de recharge quand en France, dans le même temps, il y en avait déjà 15 000. Autre détail pas hyper glorieux, en 2017, à peine plus d’un millier de voitures électriques ont été vendues dans le pays. Alors, la Pologne en passe de devenir championne d’Europe de l’e-mobilité, vraiment ?

Il faut croire que le gouvernement polonais a décidé de se mettre la pile. Depuis l’an passé, un grand plan de développement a été mis en branle par le Conseil des ministres. Ont suivi une loi et des moyens pour allier les actes à la parole. Des budgets énormes ont ainsi été dégagés pour financer les infrastructures. Des stations électriques, évidemment, mais aussi d’autres secteurs comme l’hydrogène, autre domaine vert très prometteur.

Autre versant, tout autant crucial : la loi va obliger les communes à avoir au moins 30% de transports en commun non polluants.

Résultat, pour assurer une telle mesure, des usines de bus électriques et de batteries sont en train de se créer dans le pays, ce qui va aussi permettre de booster l’économie de certaines régions.

La Pologne, un rêve d’automobiliste. Enfin, toujours grâce à cette loi, les propriétaires de voitures électriques sont autorisés à emprunter les couloirs de bus et ne paient plus leur stationnement. Le genre d’économies de temps et d’argent qui font rêver les citadins et constitue un sacré encouragement.

L’objectif, avec toutes ces mesures, est très clair : réussir une transition écologico-mobile d’ampleur et atteindre le million de véhicules électriques en circulation dans le pays à l’horizon 2025. Assurément le meilleur moyen de rentrer dans les clous de l’Accord de Paris. En Pologne, il n’y a donc pas que des plombiers, mais aussi des politiciens avec une conscience écologique.

 

Bus Pologne Voiture electrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire